soumis à ma femme

18 avril, 2015

ma vie en ce moment

Classé sous ma vie d'homme soumis — obeissant @ 6:49

Depuis mon retour à Clermont ma maîtresse n’a presque rien changé à sa vie durant mon absence. Le seul changement c’est moi qui fais toutes les tâches ménagères, les repas. Sinon son amie très jolie rousse de 40 ans vient toujours chez nous très régulièrement.

A mon arrivé à la maison je passe par le garage et je dois mettre ma tenue de soubrette. Une couche mouillée par ses dames la nuit ou le matin, elle est donc froide et lourde de pisse et de mouille. Par-dessus je mets une culotte en plastique rose. Soit à pression, soit celle avec la dentelle.

Je porte mes mules, des bas roses, mes seins, ma perruque.

Je ne dois rien avoir de masculin.

Donc tous les soirs où je suis à la maison je vis en fille. Idem pour les wk.

Je fais l’ensemble du ménage, je repasse leurs affaires. Je prépare le dîner et le petit déjeuner.

Je dois toujours rester présente à genoux aux pieds de la table.

J’ai le droit de manger leurs restes une fois fini de débarraser la table.

Pour la nuit maintenant elle me laisse dormir dans la chambre mais sur un petit matelas ou l’on change les bébés et avec sur les yeux un bandeau.

Je dois attacher mon collier à une laisse très courte aux pieds du lit,  ce qui ne me laisse pas beaucoup de mouvement.

Du coup je les entends faire l’amour tous les soirs, ma cage met fait très mal car je ne peux pas bander et la, sans rien voir mais en les écoutant mon imagination fait le nécessaire pour que je bande bien dur.

Depuis mon retour je n’ai pas joui et je suis donc très excité par tout cela. Voici ce que je vis en ce moment.

Marc le soumis.

15 avril, 2015

Mon wk en petite fille avec Misspipi suite et fin.

Classé sous ma vie d'homme soumis — obeissant @ 7:10

Le 20 /12/14 Mon wk dernier chez Nannou

Je suis arrivé chez Nannou et Daddy vers 19 h c’est ma maîtresse qui m’a déposé chez eux. Cela c’est passé comme si elle laissait son enfant chez la nourrice elle avait à la main un sac avec mes couches et mes tenues. Elle m’a fait un bisous sur le front en me disant soit gentille avec Nannou car moi je ne le serais pas avec mon amant, elles ont rit puis elle est sortie.

Met toi toute nue tout de suite ma chérie. Je m’exécute je me retrouve nu dans le salon juste avec ma cage. Elle a autour du cou la clé et elle me l’enlève, tu sais qu’ici on ne veut pas que tu en portes. Elle me donne ma perruque, mes faux seins et un soutien gorge, des bas. Une fois habillé comme cela, elle appelle Daddy, il vient dans le salon alors si nous vidangions cette petite pisseuse pour jouer avec elle ensuite à la petite fille.  Tu vas te branler devant nous en mettant ton pouce dans la bouche et tu jouiras quand on te le dira et à ce moment là continue bien de te branler. Je suis à genoux devant la table basse du salon ils sont devant moi sur le canapé, il me regarde me branler tout les deux. mon pouce dans la bouche. Nannou à sorti le sexe de Daddy elle le caresse puis le suce, elle soulève sa robe elle se met à genoux sur le canapé et il la prend par derrière il joui assez vite, je leur montre que je suis sur le point de jouir moi aussi, vas’y joui ma chérie, je me vide sur la table basse je joui vraiment cela me fait un bien fou.

Vient ici maintenant me dit Daddy il a joui sur la chatte et les poils de Nannou il y a du sperme partout, nettoie Nannou me dit ‘il. Il voit à mon regard que je ne suis pas vraiment ok pour faire cela il me gifle, lèche ta Nannou sale merde, il me prend la tête et me la colle sur la chatte baveuse et pleine de sperme, je sors ma langue et lèche avec dégoût cette chatte pleine de mouille. Ensuite je dois lècher mon sperme sur la table. Ils se moquent de moi regarde moi ce con qui se prend pour une petite fille, as tu voulait être humilier tu vas être servi crois moi me dit Daddy. Nannou me prend par la main et nous allons dans la chambre ou elle va me mettre en tenue de petite fille avec ma couche. Je suis rouge de honte je n’ai qu’une envie c’est de partir mais je n’ai plus mes affaires, il ne me reste plus qu’à obéir et subir mon sort de mec humilier par un couple âgés.

Photo illustrant  ce que j’ai du lècher  http://obeissant.tumblr.com/post/105702722869

55

 

Tu sais que Daddy à raison tu es ridicule comme cela me dit’elle me tenant par la main en entrant dans la chambre et ça va être pire quand tu seras habillé en petite fille. elle m’allonge sur le lit elle pose une couche sous mes fesses, me met du lait sur le sexe et les fesses. Pour être bien sure que tu ne sois plus excité je vais te branler encore un peu. Elle me regarde en m’astiquant mon petit clito de fille, je joui assez vite une nouvelle fois. Elle ramasse tout le sperme avec ma tétine et elle me la met dans la bouche, elle voit ma grimace cela la fait rire. elle ferme ma couche sur mon sexe tout petit et rabougris. Elle sort une culotte rose en plastique, une robe rose et elle me met devant la glace regarde toi comme tu es ridicule en petite fille, elle n’a pas tort je suis vraiment ridicule de me voir ainsi habillé.

 

Photo illustrant ce à quoi je ressemblais http://obeissant.tumblr.com/post/105705182014

Image16

 

le 23/12/14

Je suis resté un bon moment tout seul devant ce miroir, j’avais vraiment honte de ce que je voyais, j’étais ridicule, honteux d’être ainsi habillé, je voulais être humilié et bien la j’étais servi.

Nannou est revenue dans la chambre, elle m’a fait mettre sur le dos et elle a défait ma couche, elle à sorti de l’armoire un paquet de couche droite et elle m’en a rajouté 5, ensuite elle a remit ma couche et par dessus une autre couche bleue et pour finir ma culotte rose qui du coup passé à peine.

Une fois debout j’avais les jambes bien écartées à causse de l’épaisseur de l’ensemble des couches.

Marche devant moi me dit Nannou, je marche en me dandinant tellement mes jambes sont écartées. Nannou pouffe de rire, tu marches comme les bébés parfait.

A partir de maintenant je ne veux plus entendre que Arreuhh Arreuhh dans ta bouche tu as compris ?

Oui Nannou,

je prends une gifle magistrale mais tu es conne ou quoi qu’es ce que je viens de te dire. J’allais répondre et j’ai vu sa main se lever à nouveau.

Arreuhhh, arreuhh,

Voilà je ne veux plus rien entendre d’autre de la soirée.

Si tu t’es trouvé ridicule tout à l’heure, alors en te voyant comme ça, et avec la suite de la soirée je me demande ce que cela va être pour toi.

Me dit’ elle en souriant et en me prenant la main.

Vient avec Nannou on va voir Daddy.

Je la suis en lui  tenant la main et suçant mon pouce de l’autre main.

En arrivant vers le salon j’entends Daddy qui discute avec une autre personne.

Je marque un arrêt, je regarde Nannou, elle sourie, me tire par la main, ne fait pas ta mijaurée suis moi.

Nous  entrons dans le salon sur les genoux de Daddy il y a une fille habillé en petite fille je vois sa couche sous sa jupe trop courte, elle a deux nattes et un t-shirt rose.

Daddy est en train de lui parler. Si tu es sage je serais un  gentil Daddy avec toi mais si tu fais des bêtises alors je te punirais tu as compris ?

Oui Daddy dit ‘elle avec une voix de petite fille.

Nous avons de la visite ma chérie dit ‘il en me montrant d’un hochement de tête dans ma direction.

Elle se tourne vers moi et la mon cœur est sur le point d’exploser tellement la sensation est forte je me retrouve devant ma misspipi, ma maîtresse et redevenu une petite fille, je vacille tellement je suis sous le coup.

Je sors de ma torpeur en l’entendant dire.

Mais elle est moche elle Daddy en plus elle est trop vieille pour être une petite fille comme moi.

Je sais dit Daddy mais elle aime ça être un bébé fille et porter des couches toutes mouillées de pipi.

Moi j’ai trop peur d’elle, dit’ elle en s’accrochant au cou de Daddy.

Je ne sais plus vraiment ou je suis, tellement tout  va vite, elle est magnifique en petite fille et ça façon de parler ne fait que renforcer l’illusion qu’elle est vraiment une petite fille. Cela me rend encore plus ridicule.

Comment elle s’appelle la moche Daddy ?

Je ne sais pas on va lui demander.

Comment t’appelles-tu ?

Je regarde Nannou pour savoir si je dois donner mon prénom mais à son regard je comprends que je n’ai pas d’autre choix que de répondre,

Arreuhh arreuhhh,

Mais en plus d’être moche elle est bête Daddy elle ne sait même pas dire son nom.

Elle est trop petite pour ça lui répond Daddy.

Comment tu veux que nous l’appelions ?

La moche répond t’elle.

Ok ce sera son nom la moche, cela lui va bien en plus.

Nannou dit,

 je crois qu’il est l’heure qu’elle prenne son premier biberon,  je la vois se diriger sur la table basse, il y a trois biberons rempli de jus pomme.

Nannou s’assoit sur le fauteuil, elle me fait asseoir sur ses jambes comme un bébé et elle me donne mon biberon, à la première gorgée je me rends compte que ce n’est pas du jus de pomme mais de l’urine, j’essais de retirer le biberon de ma bouche mais elle m’en empêche.

Nous t’avons fait tout les trois un petit cadeau tu vas donc boire ces trois biberons fait moi confiance.

J’ai le biberon dans la bouche et je dois téter, la pisse coule dans ma bouche mais je n’ai pas le choix et je bois mon biberon tant bien que mal.

La moche elle n’a pas l’air d’aimer les biberons.

Toi tu aimes les biberons ?

Non moi ze suis pas un bébé ze bois plus au biberon.

Tu préfères les biberons des Daddy ?

Oui s’est bien meilleur.

Tu veux  boire  le biberon de Daddy ?

OH OUI Daddy,

Il se met sur le canapé, il allonge Misspipi et pose sa tête sur son ventre, il ouvre sa braguette et sort son sexe, elle prend le gland dans sa bouche et commence à téter.

Tu es une grande fille tu sais déjà comment on fait. Elle fait oui de la tête sans sortir le sexe de sa bouche.

On dirait que nous avons chacun notre petite fille pour la soirée, mais je suis plus gâté que toi ma chérie dit Daddy à Nannou.

Je fini mon premier biberon, elle le pose et en prend un autre je fais non de la tête.

Ce n’était pas prévu pour tout de suite mais comme ta grande sœur à pris celui de Daddy tu as le temps d’en boire un autre maintenant.

Misspipi me regarde droit dans les yeux pendant qu’elle tète le gland de Daddy.

Je suis rouge de honte d’être ainsi devant elle, elle qui est si belle en petite fille. 

Le 11/04/15 suite et fin

Elle s’active  plus en plus sur le sexe de Daddy je sais qu’elle aime cela sucé de belle queue. Daddy met ses mains sur sa tête doucement ma chérie sinon Daddy va te donner toute sa crème tout de suite et je préfère la réservé pour tout à l’heure.

Daddy ?

Oui ma chérie

Pipi

Laisse toi aller dans ta couche elle est là pour ça. Il met sa main dans la couche de Misspipi. Elle se laisse aller en se mordant la lèvre, j’ai l’impression que Daddy bouge ses doigts sur ou dans la petite chatte de Misspipi.

Pendant qu’elle fait pipi tout en se faisant tripoter dans sa couche elle continue de sucer Daddy.

Une fois fini de faire pipi, il sort sa main,

Tu avais une grosse envie ma chérie.

Oui Daddy.

Elle enlève sa  bouche de son sexe, il y a plein de fil de mouille qui relie sa bouche à ce sexe, avec ses doigts elle ramasse les files de mouille et les met dans sa bouche.

Elle fait tout cela en me regardant boire mon biberon de pisse.

Daddy remet son sexe dans son pantalon.

Se lève, vient vers Nannou et moi.

Nannou enlève le biberon de ma bouche et Daddy me barbouille la figure avec sa main qui sent bon le pipi et la mouille de Misspipi.

Misspipi dit : Zai faim moi

Nous allons manger dit nounou dès que ta petite sœur aura fini son biberon.

Ce n’est pas ma sœur elle est trop moche et trop vieille. Elle sourit car elle voit à mon regard que cela me fait mal.

N’étant pas excité, la situation est vraiment humiliante pour moi.

Je finis mon deuxième biberon de pisse.

Nannou me pose par terre et me donne ma poupée Barbie. Je joue avec  devant Daddy et Misspipi qui se moquent de moi.

Nannou a mis la table, il y a trois assiettes. Elle arrive avec un petit saladier rempli de purée. Autour il y a posé trois capotes pleines de sperme.

C’est ta grande sœur qui les a apportés tout en l’heure en arrivant, elle a dit que ce serait bien si je les rajoutais à ta purée. Alors voilà c’est ce que je fais faire.

Elle prend les préservatif un par un et les fait couler dans la purée. Elle les retourne et me les fait sucer pour qu’il soit bien propre.

Misspipi dit : La moche elle devrait faire un trou dans la purée et mettre la moitié de son biberon qui lui reste à boire.

Nannou prend en plus le biberon et vide une partie de la pisse dans ma purée.

Je peux lui donner à manger à la moche dit Misspipi.

Oui bien sûr ma chérie lui dit Daddy tient, il lui donne une cuillère à soupe.

Elle s’approche de moi et elle met tellement de purée dans la cuillère qu’en la mettant dans ma bouche, j’en ai partout sur le nez et le menton.

En plus elle ne sait même pas manger la moche. Ils se moquent tous de moi.

Je suis punie, je dois manger toute seule avec mes doigts.

Daddy donne à manger à Misspipi en lui mettant directement la nourriture dans sa bouche avec ses doigts et Misspipi les lèches à chaque fois qu’il les ressort.

Le dîner fini Misspipi et Daddy retourne sur le canapé il prend sur ses genoux. Sa main file directement dans sa couche.

Je vois aux yeux de Misspipi qui ne quitte pas les miens qu’elle est en train de prendre du plaisir.

Misspipi qui me connait parfaitement dit :

Daddy je crois que la moche, ça lui plait ce que tu me fais.

Nannou arrive en entendant cela, elle me fait baiser mes couches et voit ma petite bite en érection.

Cette petite conne n’a toujours pas compris comme ça se passe ici. Elle me met une gifle magistrale.

Branle-toi petite connasse, tu t’es vu comme tu es ridicule avec cette petite bite entre tes cuisses, à côté d’une jolie fille comme ta grande sœur.

Daddy a sorti son sexe, Misspipi le branle et le suce en me regardant.

Je jouis très vite, mon sperme tombe sur la poupée Barbie que tenait Nannou devant mon sexe. Je dois la lécher en regardant Misspipi se faire  tripoter dans sa couche tout en suçant Daddy.

Encore une fois me dit Nannou je ne tiens pas à revoir ce bout de mou à moitié dur.

Je me branle à nouveau et je joui difficilement quelques gouttes de sperme.

Je lèche mes doigts, Nannou me remet mes couches déjà bien lourdes de pisse.

Daddy a les deux mains dans la couche de Misspipi, je la vois onduler du bassin.

Nannou dit à Daddy la pauvre chérie elle est  trop coincé dans sa couche.

Elle s’approche d’elle défait les scratchs de la couche, elle est lourde et bien pleine de pisse.

Tu vois tu es mieux la pour la tripoter et la fouiller cette petite pisseuse.

Je vois les doigts de Daddy disparaître dans la chatte et le cul de Misspipi qui gémit de plaisir.

Nannou vient vers moi me met la couche sur la tête et la presse bien. La pisse me coule dans la bouche le nez et les oreilles, le long du cou.

Maintenant ce qu’il va se passer c’est pour les grandes personnes les petites pisseuses comme toi ne doivent pas voir, entendre te suffira.

Alors chéri comment es-tu content de ta petite pisseuse,

Oh oui elle est très serré aussi bien devant que derrière et elle mouille beaucoup.

Tu veux goutter mes doigts ?

Non tu sais que j’ai toujours voulu lécher un joli sexe de fille, et là tu vois celui-ci tout lise me donne envie tu permets ?

Bien sûr va s’y je ne crois pas que cela la dérange, hein ma puce.

Oh non Daddy, Nannou peut me faire des bisous où elle veut.

A part les gémissements de Misspipi je n’entends plus rien, mais j’imagine Misspipi en train de sucer de Daddy tout en se faisant lécher par Nannou.

Curieusement la situation ne m’excite pas mais je la trouve humiliante. Le pire c’est que je suis en train de me pisser dessus car j’ai tellement bu que je ne peux pas me retenir.

Eux ont dû passer à autre chose car je les entends gémir tous les trois. Je reconnais bien le timbre de Misspipi qui doit prendre beaucoup de plaisir vu comme elle gémit de plus en plus vite. Jusqu’à crier quand elle jouit.

Daddy  a dit je vais jouir moi aussi.

Moi moi crie Misspipi dans ma bouche.

Oui ma chérie ouvre la bien grand, je vais te donner ta récompense.

La couche disparait de ma tête juste pour voir s’écouler le sperme de Daddy dans la bouche de Misspipi, qui n’en perd pas une seule goutte.

Elle se dirige vers Nannou lui fait signe de s’allonger et elle laisse couler le sperme de sa bouche sur la chatte de Nannou qu’elle tient grand ouvert en tirant sur ses grandes lèvres.

Sa chatte est couverte de sperme, les poils aussi.

Daddy me prend par la tête et m’oblige à lécher la chatte de Nannou.

Je la nettoie, son sexe sent aussi la bite, Daddy a dû bien la baiser comme ma Misspipi.

Quand j’ai fini de nettoyer Nannou, elle se lève me prend par la main et m’amène dans la chambre.

Misspipi a apparemment disparu.

Nannou me met au lit me donne la couche de Misspipi comme doudou, je tète cette couche pleine de pisse, la pisse coule dans ma bouche.

Nannou me  fait un bisou sur le front, dort bien sale pisseuse. Je peux te dire qu’il faut être une pauvre tache pour voir sa femme se faire baiser par deux personnes beaucoup plus âgés et bander dans une couche pleine de pisse.

Elle sort de la chambre et je me sens comme une vraie merde de soumis, en train de téter ma couche pleine de pisse de ma Misspipi et Maîtresse.

Voici comment s’est passé cette soirée ou j’ai pu revoir ma chère Misspipi des débuts de notre couple.
Marc le soumis

 

11 avril, 2015

Mon retour à Clermont Fd

Classé sous ma vie d'homme soumis — obeissant @ 7:25

Après un peu plus d’un mois de  déplacement en Italie, il y a eu pas mal de changement dans la vie de ma Maîtresse. Elle s’est trouvé une très jolie petite amie, qui s’est installé à la maison en mon absence.

Ma maîtresse lui a fait découvrir les couches et le plastique.

D’après ce que m’a dit ma maîtresse, elle adore cela aussi. Elles ont passé beaucoup de  temps à faire pipi dans leurs couches et à faire l’amour entre fille avec.

Elles se sont aussi partagé quelques belles queues de beau mâle.

Je suis rentré samedi dernier sur le lit j’avais ma  tenue de soubrette, une couche trempée de pisse et de mouille sur laquelle était posé un plug et mon bâillon boule qui baignait dans la pisse.

Elles ont du beaucoup se masturber avec car la couche était vraiment toute abîmé à l’entre jambe.

Sur l’ordi il y avait une petite vidéo de deux filles en couche qui s’embrassaient et se caressaient avec un mot voici ce que l’on a vécu en ton absence. Et nous n’avons pas l’intention d’arrêter avec ton retour.

Et c’est pourquoi chaque soir quand je rentre je dois enfiler ma tenue de soubrette, faire le ménage leur faire à dîner et porter leurs couches dans lesquelles elles ont pipi et se font jouir. 

Ci-dessous le lien de la vidéo et les photos de ma tenue à mon arrivé.

http://abdl-cutie.tumblr.com/post/115281920062/kiss-me-tender-and-then-change-me-please

100_6345  100_6347 100_6346

Toutes les photos en grande taille sur le tumblr http://obeissant.tumblr.com/post/116090400134/voici-la-tenue-que-jai-trouve-en-rentrant-de

Marc le soumis.

21 mars, 2015

des nouvelles du cocu

Classé sous ma vie d'homme soumis — obeissant @ 13:14

Mise à jours le 04/04/15

ordi

Ma sous merde de soumis qui fut à une époque mon mari, même s’il n’ a jamais été vraiment capable de me faire jouir avec sa petite bite ou sa langue, cette merde jouissait souvent avant même de me pénétrer.  Ce Cocu est en voyage d’affaire depuis quelques semaines pour son travail. Mais ce n’est pas pour cela qu’il n’est pas humilié et soumis, mais je lui ai mis un contrôle parentale sur son ordi portable. A part le tumblr où le wk il met des textes sur les photos que je lui envoie par mail et qu’il poste pour la semaine, il n’a pas accès aux sites porno, juste à son tumblr.

Il m’a raconté d’avoir vécu sa pire honte en passant le contrôle à l’aéroport.  Cela fut une longue discussion avant qu’il ne parte, pour que je lui enlève sa cage ou que je lui mette un clips numéroté (voir photo ci dessous) pour qu’il puisse passé sans problème les portiques aux aéroports. J’ai refusé je me suis dit qu’il n’y aurait pire humiliation pour un homme que de devoir être fouillé pour le passage de sécurité. Le portique sonnant après lui avoir fait enlever ses chaussures, sa ceinture, sa montre.  Ils l’ont palpé comme c’est normal, mais ils ont senti la cage. Il a dû dire qu’il portait une cage, ils l’ont amené dans une pièce ou il a dû se déshabiller devant un homme et il s’est retrouvé nu avec sa cage de chasteté.  Il m’a avoué avoir eu la pire  honte depuis que je l’humilie.     J’essaierais de prendre le temps dans la semaine de vous raconter comment je l’humilie à distance, car en ce moment je vie avec une jolie jeune femme avec qui de temps en temps nous partageons de  beaux étalons.

La maîtresse du cocu.

cadenas

Le 25/03/15

Mon cocu est au même hôtel que nous sommes allées l’année dernière pour son travail. A son arrivé je lui ai demandé de voir si le serveur qui m’avait si bien baisé devant lui était là comme l’année précédente. Ce qui est le cas. Je lui ai demandé de me téléphoner et de me le passer. Je lui ai dit que je voulais qu’il profite de la bouche et du cul de ma lope de mari, lui ou des amis à lui. Qu’il vérifie que ma lope dormait bien dans sa culotte en plastique dans laquelle il doit pisser le soir et le matin, pour que sa chambre ait une odeur de pisse.

Il m’a dit qu’il était déçu que je ne sois pas là et qu’il allait le faire payer à mon cocu de mari. Il y avait un hôtel dans cette ville connu pour ses passes et qu’il allait s’arranger pour qu’il y passe un peu de temps.

Je sais que tous les matins Federico se fait sucer par mon cocu et qu’il jouit dans son café qu’il l’oblige à boire devant lui. Il m’a confirmé que sa chambre sentait la pisse. Que sa culotte en plastique et bien posé sur le sèche serviette. Il m’a dit que la femme de ménage se posait des questions et qu’il allait lui proposé une idée pour l’humilier et qu’il m’en parlerait dès qu’il l’aurait mis au courant.

Je vous tiendrais au courant et aussi de ses visites dans cet hôtel de passe Italien.

La maîtresse du cocu. 

 

 

le 31/03/15

Aujourd’hui j’ai reçu de ce mail de ma merde de soumis.

mail

Bonjour Maîtresse 
 
Je voulais vous tenir au courant de ce que me fait vivre Federico à l’hôtel. Un soir en rentrant, deux choses avaient changé dans ma chambre, mes couches étaient sortie et rangé sur une étagère et j’ai trouvé ma culotte plastique dans la baignoire qui baignait dans la pisse. Elle était toute ouverte sur la longueur, et quelqu’un avait pissé dans la baignoire en plus il y avait 6 capotes usagées dans la baignoire.
Un mot accroché au miroir qui me disait porte ta  culotte sans la nettoyer, ouvre les capotes et fait les couler dans ta culotte, demain matin tu m’attendra à genoux dans la baignoire pour me sucer.
 
J’ai donc mis ma culotte qui puait et coulait la pisse sur mes jambes, je me suis couché avec, j’étais vraiment tout mouillée et les draps aussi. Le matin à 8 h comme d’habitude Federico est arrivé avec le plateau de petit déj, il est venu dans la salle de bain, j’avais laissé les 6 capotes ouverte sur la baignoire, il m’a dit que j’étais une bonne merde de soumis, il a sorti son sexe pour que je le suce, cette fois il a joui dans ma bouche au lieu de ma tasse de café puis il m’a pissé dessus. Il avait un fort jet de pisse.
 
Il m’a dit que je pouvais prendre mon pti déj en barbotant dans la pisse dans la baignoire. Ce que je fis sous ses yeux. Pendant que je déjeunais il m’a expliqué qu’il en avait parlé à la femme de ménage et que c’est elle qui avait sortie mes couches de ma valise. Il lui avait aussi demandé de récupérer les capotes usagées dans les chambres qu’elle faisait et de les mettre dans la baignoire. Lui pendant la journée des qu’il avait une envie de pisser il venait se soulager dans ma chambre et il pissait dans la baignoire.
 
Une fois mon pti déj fini, j’ai pu prendre ma douche. Depuis 10 jours c’est mon nouveau rituel matinal.
 
Ce wk j’ai du l’accompagner dans un hôtel en centre ville, l’hôtel est très beau, la chambre était magnifique, un lit en baldaquin, des tissus rose, aux fenêtres et sur les murs.  Une fois dans la chambre il m’a fait mettre nu, je suis resté comme cela juste avec ma cage. Il est sorti de la chambre. Quand il est revenu il était avec une femme, elle était magnifique, grande brune au cheveux long et aux yeux noirs, des seins énormes mais refait. ELle portait une tenue de soubrette en vinyle trop petite pour elle se qui mettait ses seins en valeur et laissait apparaître toutes ses jambes, la tenue lui couvrait juste les fesses. Le porte jarretelle tenait ses bas, elle avait aussi de beau escarpins noir.
 
Il lui a parlé sèchement, elle devait s’occuper de moi me laver et me mettre en position sur le lit avec les cordages prévus à cet effet. De ne pas oublier de mettre en drap en plastique sur le lit pour ne pas tacher les draps en satin.
Il est sorti est m’a dit à demain soir.
 
Je vous raconterais le reste ce soir en rentrant à l’hôtel Maîtresse.
Je vous suis reconnaissant de vous occuper de moi votre sale merde de soumis à distance.
 
Votre soumis.

 

le 01/04/15 1h du matin

Voici la suite de ses aventures

mail.jpg2

Maîtresse voici comme convenu la suite de mon dernier wk.   Une fois Federico sortie de la chambre, la soubrette m’a prise par la main, elle m’a fait monter dans une baignoire à sabot dans la salle de bain, elle a pris le jet de la douche m’a mouillée tout le corps, elle a pris un gant, elle m’a savonné  y compris ma cage. Elle s’est longtemps attardé sur mes fesses et mon anus, j’ai senti plusieurs doigts s’enfiler en moi avec le gant. Une fois propre, j’ai du me mettre à quatre pattes sur le sol, elle a pris une grosse poche de 5 litres d’eau et elle m’a enfilé une canule dans l’anus, j’ai senti l’eau chaude me remplir le ventre. A la moitié de la poche, elle a arrêté, j’ai du m’assoir sur les toilettes et je me suis vider de toute de l’eau. Elle a refait ensuite un quart de la poche, idem j’ai du me vider dans les toilettes. Le dernier quart, elle m’a fait mettre accroupi au dessus d’une serviette blanche et j’ai du me vider dessus. Elle a souri la serviette était  mouillé mais resté blanche. Moi j’avais mal au ventre et à l’anus me brûler à force de me vider depuis 3/4 d’heure.   Elle m’a relevé, m’a emmené jusqu’au lit. Elle ma fait mettre à genoux devant elle. Elle a pris une petite bassine avec de l’eau, elle avait aussi de la mousse à raser et un rasoir, elle m’a rasé tout autour de ma cage, puis j’ai du me mettre à quatre pattes sur le lit et elle m’a rasé toutes les fesses et mon anus. Elle a pris un très gros flacon bleu, elle en a sorti du lait, elle m’a couvert le corps et massé avec. Je ne pouvais rester sans réaction devant tant de douceur et elle me souriait. Ce lait sentait bon la vanille, elle m’en a passé partout, les bras, le torse, le ventre les jambes, les fesses et le dos. Après elle a pris un autre flacon la il y avait de l’huile dedans, j’ai du me remettre à genoux. Elle m’a huilé les fesses et l’anus pendant de long moment je n’en pouvais plus de bander dans ma cage et de couler de jus tellement cela était excitant. Je sentais sa main s’introduire en moi de plus en plus profond. Une fois se traitement terminé, j’ai du descendre du lit, elle a mis un drap en plastique transparent qui laissé ainsi voir les draps en satin rose à travers. Ce drap en plastique avait dans les coins des élastiques pour le maintenir aux pieds du lit. J’ai du me mettre en position. La tête en face du lit devant lequel il y avait un grand miroir. j’ai du écartés les bras en me posant sur mes coudes. Mes poignets ont été attaché par des bracelets en cuirs qui étaient relié aux barreaux du lit.

Elle a attrapé mes chevilles en m’écartant les cuisses, elles ont été attachée aussi par des bracelets en cuir. Une fois dans cette position très inconfortable, elle m’a mis un bandeau sur les yeux. J’ai senti sa main me caresser le corps puis elle est sorti.  
Je ne sais pas combien de temps je suis resté comme cela, la porte s’est ouverte, j’ai entendu deux voix d’hommes. les premiers que j’ai compris c’est : Putain tu vois le cul de salope qu’on va se faire. J’ai senti le lit bouger une queue puis deux sont venue se frotter contre mes lèvres, j’ai ouvert la bouche et j’ai commencé à sucer, le premier avait un gland très gros l’autre une queue moins grosse mais plus longue. Le premier est passé derrière moi, j’ai senti ses mains sur mes hanches et sa queue est rentré d’un seul coup en moi, je n’ai pas pu crier car j’avais la queue de l’autre dans la bouche, ils m’ont baisé à tour de rôle. Puis ils sont sorti. Peu de temps après un autre homme est rentré, je l’ai sucé il m’a baisé et joui dans la bouche. Puis un quatrième, puis cinq et six.
Je n’en pouvais plus d’être dans cette position, j’avais mal partout aux articulations.
La soubrette est venue me détacher, elle m’a enlevé le bandeau, sur la table de chevet il y avait 6 capotes alors que deux ont joui dans ma bouche.
Elle m’a fait asseoir sur le bord du lit, elle m’a donné une bouteille d’eau, j’ai pu enfin boire.
A la pendule posé sur la commande j’ai pu voir que je suis resté pratiquement trois heures er demi sur ce lit à me faire baiser par des mecs hyper bien monté et très endurant.
Mon cul était en feu. Elle m’a mis beaucoup de lait sentant la vanille et une culotte en plastique.
Ensuite elle m’a apporté une assiette on aurait dit de la purée, elle a vidé les 6 capotes dedans et me l’a fait manger. Il était pratiquement 23 heures  quand une dizaine de personnes sont entrée dans la chambre, il y avait plus d’hommes que de femmes.
Il se sont installés autour du lit. La soubrette est venue à coté de moi, elle m’a embrassé langoureusement tout en mettant sa main sur mon sexe, je lui ai rendu son baiser, nous avons roulé sur le li, elle s’est mise à califourchon sur moi, elle a ouvert son haut de sa tenue de soubrette ses seins en sont sortie instantanément, je me suis jeté dessus pour les téter. Elle  frottait très fort ses fesses sur ma cage, en bougeant son bassin. Elle tenait ma tête dans ses mains pour que je lui téte bien ses seins. Elle me regarder avec envie, elle m’embrassait, je n’en pouvais plus, j’étais comme un fou, j’avais mal à ma queue qui n’en pouvait plus d’essayer de bander dans ma cage.
Elle s’est allongé sur le lit tout en m’embrassant, mes mains caressaient ses seins puis son descendu jusqu’ à son entre jambe. Là elle s’est mise à genoux. Elle a guidé ma tête vers son sexe, elle avait une jolie petite culotte blanche en satin, elle l’a écarté, je l’ai vu passé une main dans son dos, il y a eu le bruit d’un
clips et là sous mes yeux est apparu une bite énorme qui était coincé entre ses jambes et qui remontait entre ses fesses.
Toutes les personnes autour du lit applaudir et se misent à rire.
Cette superbe fille qui me chauffait depuis une bonne vingtaine de minute n’était qu’un trans, mais quelle trans.
Je n’avais jamais vu une queue aussi longue est grosse pendant entre les cuisses d’un homme.

Elle lui arrivait à mi-cuisse. Elle bougeait son bassin et sa queue se balançait entre ses cuisses. Elle a pris ma tête entre ses mains et m’a guidé jusqu’à sa bite. J’ai donné quelques coups de langue sur son gland, il suintait déjà de mouille. J’ai ouvert la bouche pour essayer d’avaler ce gland, il était tellement énorme qu’ il était impossible d’en mettre plus dans ma bouche.

Je le tétais comme un biberon, je la sentais coulé de plus en plus dans ma bouche. Elle s’est retiré, elle m’a embrassé. J’avais mal à ma queue, et je coulais, mes cuisses étaient trempée de jus qui s’écoulait de ma cage.

Les personnes autour du lit s’embrassaient, une femme suçait deux hommes, d’autre se branlaient en nous regardant.

Elle m’a allongé sur le lit, j’embrassais ses seins, ses mains touchaient ma cage. La mienne était sur son sexe. Je branlais cette queue, qui si elle ne grossissait pas en volume, elle se redressait fièrement vers le haut est dépassé largement son nombril.

Très vite elle a pris le dessus m’a traité comme une femme et elle s’est comporté en mâle en rut.

Elle m’embrassait, me doigter le cul, me branler l’anus comme si j’avais un clito, sa queue était bouillante contre mon ventre.

Maintenant que sa bite était bien droite et dur je l’ai lécher tout le long de la hampe, j’ai sucé ces couilles. Je prenais soin de cette bite dont la taille était vraiment exceptionnelle.

Elle m’a fait mettre en 69 et m’a bouffer le cul pendant que j’essayais tant bien que mal de la sucer. Puis elle m’a fait mettre sur le dos, les jambes en l’air, des personnes sont venus me tripoter le cul, j’ai senti plusieurs doigts en moi, un homme m’a présenté sa queue pour que je le suce.

Les personnes tournaient autour de nous et se remplaçaient. Un homme m’a joui dans la bouche, elle s’est approché de moi et m’a embrassé avec le sperme de cet homme que l’on a partagé.

Puis tout le monde s’est écarté de nous, je l’ai vu se mettre entre mes cuisses, elle a pris son sexe dans sa main, elle a posé son gland sur mon anus, elle me regardait en souriant, puis je l’ai senti poussé son sexe en moi.

J’avais beau avoir était bien préparé le gland a eu beaucoup de mal à passer. J’ai eu un mal fou quand elle est rentrée en moi. Puis petit à petit elle m’a enfilé la totalité de sa queue car à un moment j’ai senti ces couilles battre contre les miennes. Je n’en pouvais plus, elle était énorme, elle me limait avec passion. J’avais vraiment l’impression d’être une femelle offerte. Les personnes s’étaient à nouveau rapproché de nous, certains lui caressaient les seins, un homme est monté sur le lit et s’est mis debout devant elle pour qu’elle le suce. Un autre à mis sa queue dans ma bouche.

Deux femmes se gouinaient à côté de nous sur le lit.

Elle est sorti de moi m’a mise à quatre pattes, puis elle m’a baisé comme cela en levrette, des mecs me faisaient bouffer leur couilles en me les mettant devant ma bouche.

Ensuite elle s’est mise sur le dos et j’ai dû m’empaler sur elle. Agenouillé par-dessus ses cuisses, elle me tenait par les hanches et s’activait à me fourrer  toute sa bite en moi.

A un moment elle me regardait en souriant et je me suis rendu compte qu’elle ne bougeait plus mais que c’est moi qui m’activait sur sa queue. Mon sexe coulait sur son ventre. Elle me prenait mon jus et me le donner à lécher sur ses doigts.

Nous sommes passés ensuite allonger sur le côté, elle s’est mise derrière moi et ma prise comme cela.

Elle bougeait de plus en plus vite j’ai senti qu’elle allait jouir en moi, elle s’est retiré de moi. Cette sensation quand elle se retirait tout entière de moi était incroyable.

Je me suis mise à genoux devant le lit, elle se branlait au-dessus de moi.

Tout le monde était autour de nous.

Elle me regardait, je l’ai vu ouvrir sa bouche pour me faire comprendre que je devais faire la même chose, j’ai attendu ainsi qu’elle vide son foutre dans ma bouche et sur mon visage.

J’ai reçu une dose de sperme aussi impressionnante que la taille de sa queue.

Tout le monde a applaudi. Une des femmes est venu frotter son sexe sur mon visage ou il y avait du sperme et ensuite me l’a fait lécher sur sa chatte.

La soubrette m’a prise par la main, elle m’a emmené jusqu’à la baignoire en sabot.

Elle m’a donné une nuisette rose, puis elle a pris son sexe en main et elle m’a pissé dessus.

Tous les autres mecs ont pissé ou joui sur moi. Ma nuisette était trempée.

La soubrette m’a dit de dormir comme cela sur le drap en plastique du lit.

Il était plus de deux heures du matin, j’avais le cul en feu et grand ouvert, j’ai remis ma culotte en plastique et je me suis endormie comme une masse, mort de fatigue.

Il est tard Maîtresse je vous raconterais la suite demain. Je vous souhaite une bonne journée.

Votre dévoué soumis.

le 2/4/15 

mon cocu est avide de détail de son wk dans cet hôtel que je ne connaît. Mais Federico m’a dit qu’il avait eu les félicitations di propriétaire pour la salope qu’il avait ramené.

Sans titre

Une fois couché je me suis endormi rapidement même le feu qui me déchirait le cul n’a pas eu de prise sur mon sommeil. Dans la nuit j’ai étais réveillé par une douleur anale. Derrière moi un gros black s’était allongé et m’avait enfilé sa queue direct dans mon cul. Je ne l’ai même pas entendu rentrer dans la chambre et encore moins se mettre dans le lit derrière moi. Il m’a sauvagement sodomisé, les plus gros coup de queue il me les a donnés quand il m’a mis à quatre pattes et qu’il tenait fermement mes hanches.
Il a joui dans un grand râle de plaisir, il a remis ma culotte en plastique en place, il l’avait juste tirer sur le côté pour passer sa queue. En me recouchant j’ai senti son sperme chaud sortir de mon cul et coulé sur mes couilles. Je me suis assez vite rendormi.
Le matin à 7 h la trans est venue me réveiller. Elle m’a fait prendre une douche car je puais la pisse en ayant dormi avec la nuisette toute mouillée de la soirée. Une fois propre elle a ouvert un tiroir de la commode, elle en a sorti une tenue de soubrette en satin avec un petit tablier blanc. Elle m’a donné une paire de mules qui ressemblais au miennes.
Elle m’a dit que pour payer ma chambre pour la nuit ce matin je devais faire le service des petits déjeuner en chambre. Qu’ensuite je devrais faire le ménage des chambres sous ses ordres.
Je l’ai suivi en cuisine, un homme assez gros et vieux préparer les petits déjeuners. Il est venu se frotter vers moi, la trans lui a dit de me laisser  tranquille, il s’est éloigné en râlant.
Nous avons préparé la salle de petit déjeuner qui était superbement décoré. Il y avait 6 tables de prêtes et 3 petit déj en chambre.
A 8h15 le premier petit déj en chambre à du être servi, j’ai pris le plateau et j’ai suivi la trans dans les étages. Elle a frappé à la porte, elle l’a ouverte, je suis passé devant elle pour rentrer dans la chambre.
Un homme était allongé sur le lit, il avait la tête entre les jambes de sa femme qui gémissait de plaisir. Lui bander bien dur, il avait une belle queue.
J’ai posé le plateau sur la table de la chambre. J’allais ressortir quand la trans m’a fait signe de la tête en me montrant la queue de cet homme. J’ai compris que je devais aller le sucer. Je me suis mise à genoux et j’ai pris son sexe dans ma bouche, je lui caressais les couilles.
Il a commencé à bouger son bassin comme s’il voulait me baiser la bouche. Ensuite ll m’a pris par le bras pour me faire monter sur le lit, il a poussé ma tête sur le sexe de sa femme qui était dégoulinant de mouille. Il s’est placé derrière moi et m’a sodomiser sans aucune précaution pour m’enfiler sa belle queue.
La femme me tenait par les cheveux, je n’avais aucun moyen de m’échapper à ses coups de butoir qui me pousser la tête dans le sexe de sa femme.
Ils m’ont fait allongé sur le dos, elle est venue me chevaucher à posé son sexe au dessus de moi, j’ai vu la queue de son mari la prendre, moi je lui lécher on clito pendant qu’elle jouait avec ma cage. Mon sexe était vraiment douloureux car tout m’excité dans ce que je vivais.
Je l’ai vu attraper plus fermement sa femme par les hanches il a poussé un grand cri, j’ai vu ces couilles bouger dans tous les sens, il se vidait dans la chatte de sa femme.
Il s’est retiré tout le sperme est tombé dans ma  bouche. Sa femme s’est retourné elle est venue m’embrasser, nous avons partager le sperme de son mari, puis il a présenté sa queue à nos bouche, nous l’avons sucer pour le nettoyer.
Ils se sont embrassés, ils m’ont montré la porte et je suis sortie. J’ai rejoins la cuisine. La trans m’a donné le dernier plateau, le deuxième c’est elle qui avait du le monter, pendant que je me faisais baiser par ce couple.
Pareil je l’ai suivi jusqu’à une porte, même rituel, elle frappe je rentre me montre le couple et ferme la porte de la chambre. Sauf que la le couple est nu sur les draps, ils ont plus de 70 ans et voir plus.
Lui a une petite queue toute fripé au  de poils gris, elle a des seins flasque et tombant, sa chatte est couverte de poils gris. Elle me tend la main je la rejoins sur le lit. Lui aussitôt me doigte le cul, elle m’embrasse. Il attrape ma main et la met sur sa queue, je le branle et je n’en reviens pas il grossit dans ma main. DU coup je le suce et il gicle aussitôt dans ma bouche en me tenant la tête. il a une bonne dose de sperme papy, son sperme est épais et très salé. Je l’avale tant bien que mal. Il se rallonge sur le lit. Je crois que j’ai fini mais non elle me prend la tête et me la fourre entre ses cuisses. Je dois la lécher ce que je fais en bonne soubrette soumise. Pendant ce temps son mari joue avec ces doigts dans mon cul. Elle a joui sous ma langue.
Je me suis levé et je suis sortie de la chambre. Je suis retourné à la cuisine. Toute la salle du petit déj était vide et propre. Je regarde l’heure sur l’horloge de la cuisine 10h10. cela fait bientôt 2 heures que je me fais baiser par des clients de cet hôtel.
Je suis la  trans et sous ses ordres, je fais le ménage des 9 chambres, salle de bain, lit, aspirateur. Pendant ce temps elle se repose dans les fauteuils des chambres. Je crois qu’aujourd’hui je fais son boulot.
12h30 tout est fini, nous retournons à la cuisine pour déjeuner. Le cuistot est toujours la deux assiettes sont posées sur la table de la cuisine. Je m’approche pour m’assoir devant l’une d’elle. Le cuistot me pousse et montre une gamelle posé sous la table.
Je regarde la trans qui sourit je fais sous la table je mange la même chose que le soir une sorte de purée mais je ne sais toujours pas de quoi, mais cela est très bourratif. Je demande si je peux boire le cuistot sort sa bite et me pisse dans la bouche, ensuite je dois le sucer et il joui aussi vite que le petit vieux de ce matin.
Je dois faire la vaiselle et ranger la cuisine.
13h45 la trans me dit de la suivre, nous descendons un escalier au fond du couloir derrière un porte.

Le 04/04/15

Voici la fin de son histoire, Nous l’avons lu avec mon amie et je dois dire que ce connard de cocu à réussi à nous exciter, et que nous avons passé une nuit merveilleuse grâce à lui, jamais je n’aurais cru dire et écrire cela un jour. Cette merde rentrera aujourd’hui à la maison je lui ai demandé de ne pas rentrer hier soir. Ce matin je lui ai préparé sa tenue pour le wk. Il a aimé faire la pute en tenue de soubrette et bien il ne sera pas déçu.

ordi.jpg4

 

Sans titre

 

 

En bas des escaliers, une cave très peu éclairé, une odeur de pisse, comme dans les sous-sols des parkings.  Il y a un quelques matelas par terre. Au fond un bar avec quelques personnes autour. L’endroit étant très tamisé, on ne voit pas grand-chose.

Nous nous rapprochons du bar, je distingue 6 personnes, plus une autre derrière le bar. Je le reconnais c’est le cuistot. Il dit aux autres que je suis la pute offerte par la maison.

La trans me pousse au milieu de ces 6 hommes, je les vois enfin de prêt. Ils ont tous plus de 65 ans minimum. Ils sont bedonnants et moche.

A peine au milieu d’eux je sens des mains sur mes cuisses, ma cage et mon cul. Des doigts s’introduisent en moi.

Des queues sortent des braguettes. Ils prennent mes mains pour les poser dessus. Je commence à branler ces queues qui ne sont pas très grosses certaines sont assez large.

Un de ces hommes m’appui sur la tête pour me faire comprendre que je dois les sucer.

Je me retrouve à genoux, ils forment un cercle autour de moi.

J’en suce un, pendant que j’en branle deux. Le troisième que je suce me jouit dans la bouche au bout de deux minutes.  Il essuie sa queue sur mon visage est retourne au bar.

Une fois que je les ai tous sucer ils m’emmènent sur un des matelas. Ils se déshabillent, je me retrouve à quatre pattes, une queue dans la bouche et un qui m’encule.

Ils font le tour comme cela à tour de rôle. Dès qu’il y en a un qui jouit dans ma bouche ou dans mon cul, il va au bar. Certains me font bouffer leur cul.

Je n’ai pas la notion du temps mais peu à peu je me retrouve avec un seul de ces hommes qui me baise le cul depuis un bon moment. Il m’attrape par les hanches et je le sens se cambrer pour me remplir le cul de sperme.

Je nettoie sa queue, elle est pleine de foutre des autres qui ont joui en moi. Je devrais être dégouté de tout ce que je viens de vivre, mais cette odeur de pisse qui enivre cette cave, moi elle m’excite, et je m’active sur cette queue pour la rendre propre. Il va aussi vers le bar.

La trans vient vers moi, elle sourit.

J’ai comme l’impression que c’est moi qui ai fait son boulot du dimanche après-midi.

Elle se pose devant moi, j’entends le même clic qu’hier soir et je vois sa queue apparaître entre ces cuisses. Elle est vraiment énorme. J’attrape son gland avec ma bouche et je commence à la sucer. Comme hier son sexe se redresse, je lui lèche les couilles.

Sa queue est bien droite, elle passe derrière moi et m’encule. La contrairement à hier je n’ai pas vraiment était préparé pour recevoir une telle bite. Tous ceux qui viennent de m’enculer n’avaient que des bites de taille moyenne.

Ce qui fait qu’elle a du mal à me pénétrer, elle force le passage, j’ai mal au cul rien que lorsque son gland rentre en moi, elle m’enfile le reste de sa queue, je hurle de douleur.

Les autres viennent se mettent autour de nous et regarde la trans me baiser.

Le cuistot vient se mettre devant moi et me fait sucer sa queue, il jouit aussi vite que ce midi. Et la trans me remplit le ventre de son sperme bien chaud par de longue giclé.

Les 6 autres ont leur queue à la main qu’il branle, je reçois quelques petites giclées de sperme, mais surtout les autres me pissent dessus. J’ouvre la bouche pour recevoir leur pisse j’en sens un qui me pisse dans le cul béant après cette sodomie par la trans.

Ils retournent tous au bar comme si je n’existais pas.

Je vois la trans attraper son sexe, le passer entre ses fesses et l’attacher derrière un petit filet qui le retient de cette manière.

Elle me montre au fond de la pièce une petite douche, j’enlève ma tenue de soubrette trempée de pisse, et je prends une douche. Elle me donne un peignoir et nous remontons à l’étage, nous nous retrouvons dans la chambre d’hier soir.

Elle sort une clef de sa poche ouvre une armoire et me donne mes affaires.

Je regarde la pendule sur la commode il est 17h20.

A 18h Federico, vient me chercher.

Dans la voiture sur le retour, il me dit que le patron de l’hôtel est très satisfait de moi et que je peux revenir faire la pute chez lui quand je veux. Ils me montrent un paquet de billets et me remercie de lui avoir fait gagner du fric.

Il me demande de tout vous racontez en étant dans ma culotte en plastique assis dans la baignoire marinant dans la pisse.

Voici Maîtresse ce que j’ai vécu dans cet hôtel.

Je rentre le vendredi 3 avril au soir.

Mes respects les plus dévoués Maîtresse.

Votre soumis.

13 décembre, 2014

ma dernière vidange hier soir

Classé sous ma vie d'homme soumis — obeissant @ 1:08

Mise à jour le 23 / 12 / 14

Depuis deux semaines avec ma maîtresse nous vivons une aventure qui me satisfait pleinement, je n’ai pas encore le droit de tout révéler mais j’ai eu le droit de raconter une partie. 

Ma maîtresse à trouvé sur Clermont Ferrand un couple la dame(nannou) a 69 ans et le monsieur (Daddy) a 71 ans. Nannou a une superbe poitrine Pour la téter c’est fabuleux d’être plongé dans ses seins volumineux.  

Ils s’occupent de moi comme d’une petite fille, je suis en couche en permanence, culotte et robe rose, perruque, épilé, je mange de la bouillie que me fait manger nannou et je bois au  biberon que l’on me donne, je ne fais rien toute seule sauf  jouer à la poupée.  C’est nannou qui s’occupe de moi, me fait prendre mon bain avec ma teute dans la bouche, me lange, m’habille, lui Daddy s’occupe plus des grandes filles. 

Des fois j’ai le droit de regarder jouer Daddy avec les grandes filles,c’est très excitant pour moi et nannou alors  elle me dit que je suis trop petite pour sucer des zizis, mais que j’ai le droit de lécher nannou ce que je fais avec plaisir mais mon clito enfermé dans sa cage me fait encore plus mal. Surtout que cela fait très longtemps que je n’ai pas été vidangé et encore plus joui. 

Tout les matins au réveil j’ai le droit à une biberon spécial de son invention. Il contient 6 blancs d’œuf , du lait concentré , du sel et je ne sais quoi qui rend le gout un peu amer. Elle m’a dit avoir pris cette recette sur internet c’est la mixture que l’on prépare sur les films X pour faire du faux sperme.  Moi je dois boire un biberon de ça tout les matins pour m’habituer à devenir une grande fille.                  http://www.youtube.com/watch?v=whOYudaenhM

Hier  Daddy et Nannou m’ont offert une poupée Barbie et le soir pendant qu’ils faisaient des choses de grand, nannou est venue me voir en me disant qu’ils allaient me laisser me tripoter mon tout petit zizi devant eux. 

Elle m’a mis sur le dos sur la canapé, elle m’a enlevé ma couche trempée et elle a défait ma cage cela faisait 3 mois que je ne l’avais pas enlevé. Mon sexe est tout rabougris et sa taille est devenu ridicule. Nannou à masser mon petit sexe qui n’a pas vraiment grandi elle a alors mis un doigt dans mon cul et la j’ai bandé. 

Tu vois dit ‘elle à Daddy, elle devient une vraie fille, sa petite chatte est très réceptive à mes caresses.  

Tu peux jouer avec ton petit clito de fille, nous savons que cela fait longtemps que tu n’as pas eu le droit, tu vas même pouvoir aller au bout et jouir, tu vas même pouvoir faire une éjac facial, me dit ‘elle en me tendant ma poupée Barbie, ensuite tu lui lécheras bien le visage pour qu’il ne reste plus une goutte de ton jus. 

Oui Nannou, je me suis donc retrouvé à quatre pattes sur le canapé à me branler devant nannou et Daddy , je n’ai pas mis très longtemps à venir depuis 15 jours qu’ils s’occupent de moi je suis dans un tel état d’excitation permanente. J’ai éjaculé et joui quelle merveilleuse sensation que je n’avais plus connu depuis des mois, une bonne dose de foutre a arrosé ma poupée Barbie. 

Nannou et Daddy m’ont félicité et devant eux, j’ai nettoyé mon jus sur ma poupée.  Je n’aime vraiment pas le goût du sperme mais depuis que Nannou me donne tout les matins mon biberon de sperme fait maison j’ai moins de mal à l’avaler c’est même incroyable la ressemblance avec celui qu’elle me fait boire. 

Nannou à dù le remarquer aussi car elle a dit à Daddy, tu vois chéri elle ne fait pas la grimace, elle commence à aimer le gout du sperme, elle sera bientôt grande. 

Nannou m’a remis m’a cage et une couche propre avec plein de lait pour bébé et beaucoup de talc.  Elle m’a prise par la main et m’a emmené devant un miroir. La je me suis vue et ayant joui et donc plus du tout excité, je me suis vraiment trouvé ridicule avec ma robe rose trop courte qui laissait apparaître ma couche, ma perruque avec des couettes et des chouchous dans les  cheveux, des bas rose à mi cuisses et des ballerines noires aux pieds. Nannou me tenait par la main, elle a vu mon regard et a compris que je me trouvais ridicule.

Tu avais raison chéri, une fois joui elle a beaucoup moins envie de jouer à la petite fille ça m’a l’air beaucoup plus humiliant pour lui de se retrouver comme ça. Tu as eu une bonne idée on la fera jouir plus souvent et ensuite on la traitera en bébé fille. 

Voilà comment c’est passé ma dernière vidange et jouissance et je risque de le payer pour les prochaines soirées chez Nannou et Daddy. 

Voici des dessins pour illustré de ce que je vis avec eux. Samedi dernier Nannou m’a fait envoyé des photos à un autre Daddy potentiel ou j’ai du mettre des textes mais elle s’est rendu compte que mon zizi avait beaucoup coulé et elle ne veut pas que je mouille mes couches de cette manière car je suis trop petite. 

Ils sont en grande taille sur mon tumblr  http://obeissant.tumblr.com/post/103809522564/voici-en-dessin-ce-que-je-vis-depuis-quelques

dessins a (1) dessins a (2)  dessins a (5)  dessins a (8)

ejac autorisé

Le 13/12/14

Samedi soir ma Maîtresse est à nouveau de sortie. Elle a décidé avec Nannou que moi j’irais chez elle et Daddy. Ils veulent que j’arrive bien excité pour me faire jouir et me voir ainsi honteuse pour la suite de la soirée. Pour que je sois déjà en état d’excitation pour samedi soir voici les photos de ce que je vis avec eux et les textes qui vont avec. Ils ont l’intention de me faire jouir plusieurs fois et de m’humilier en bébé fille, il parait qu’ils ont rajouté pleins de miroir dans la chambre pour que je me vois en bébé fille tout le temps. Je ne suis pas sur de trouver le même plaisir d’être traité ainsi sans être excité comme d’habitude.  

1  1 (4) 1 (7)1 (23)

Les 26 photos commentées sont en  grande taille sur le tumblr à cette adresse http://obeissant.tumblr.com/post/105045714504/voici-la-1er-partie-de-mon-histoire

Le 20 /12/14 Mon wk dernier chez Nannou

Je suis arrivé chez Nannou et Daddy vers 19 h c’est ma maîtresse qui m’a déposé chez eux. Cela c’est passé comme si elle laissait son enfant chez la nourrice elle avait à la main un sac avec mes couches et mes tenues. Elle m’a fait un bisous sur le front en me disant soit gentille avec Nannou car moi je ne le serais pas avec mon amant, elles ont rit puis elle est sortie.

Met toi toute nue tout de suite ma chérie. Je m’exécute je me retrouve nu dans le salon juste avec ma cage. Elle a autour du cou la clé et elle me l’enlève, tu sais qu’ici on ne veut pas que tu en portes. Elle me donne ma perruque, mes faux seins et un soutien gorge, des bas. Une fois habillé comme cela, elle appelle Daddy, il vient dans le salon alors si nous vidangions cette petite pisseuse pour jouer avec elle ensuite à la petite fille.  Tu vas te branler devant nous en mettant ton pouce dans la bouche et tu jouiras quand on te le dira et à ce moment là continue bien de te branler. Je suis à genoux devant la table basse du salon ils sont devant moi sur le canapé, il me regarde me branler tout les deux. mon pouce dans la bouche. Nannou à sorti le sexe de Daddy elle le caresse puis le suce, elle soulève sa robe elle se met à genoux sur le canapé et il la prend par derrière il joui assez vite, je leur montre que je suis sur le point de jouir moi aussi, vas’y joui ma chérie, je me vide sur la table basse je joui vraiment cela me fait un bien fou.

Vient ici maintenant me dit Daddy il a joui sur la chatte et les poils de Nannou il y a du sperme partout, nettoie Nannou me dit ‘il. Il voit à mon regard que je ne suis pas vraiment ok pour faire cela il me gifle, lèche ta Nannou sale merde, il me prend la tête et me la colle sur la chatte baveuse et pleine de sperme, je sors ma langue et lèche avec dégoût cette chatte pleine de mouille. Ensuite je dois lècher mon sperme sur la table. Ils se moquent de moi regarde moi ce con qui se prend pour une petite fille, as tu voulait être humilier tu vas être servi crois moi me dit Daddy. Nannou me prend par la main et nous allons dans la chambre ou elle va me mettre en tenue de petite fille avec ma couche. Je suis rouge de honte je n’ai qu’une envie c’est de partir mais je n’ai plus mes affaires, il ne me reste plus qu’à obéir et subir mon sort de mec humilier par un couple âgés.

Photo illustrant  ce que j’ai du lècher  http://obeissant.tumblr.com/post/105702722869

55

 

Tu sais que Daddy à raison tu es ridicule comme cela me dit’elle me tenant par la main en entrant dans la chambre et ça va être pire quand tu seras habillé en petite fille. elle m’allonge sur le lit elle pose une couche sous mes fesses, me met du lait sur le sexe et les fesses. Pour être bien sure que tu ne sois plus excité je vais te branler encore un peu. Elle me regarde en m’astiquant mon petit clito de fille, je joui assez vite une nouvelle fois. Elle ramasse tout le sperme avec ma tétine et elle me la met dans la bouche, elle voit ma grimace cela la fait rire. elle ferme ma couche sur mon sexe tout petit et rabougris. Elle sort une culotte rose en plastique, une robe rose et elle me met devant la glace regarde toi comme tu es ridicule en petite fille, elle n’a pas tort je suis vraiment ridicule de me voir ainsi habillé.

 

Photo illustrant ce à quoi je ressemblais http://obeissant.tumblr.com/post/105705182014

Image16

 

le 23/12/14

Je suis resté un bon moment tout seul devant ce miroir, j’avais vraiment honte de ce que je voyais, j’étais ridicule, honteux d’être ainsi habillé, je voulais être humilié et bien la j’étais servi.

Nannou est revenue dans la chambre, elle m’a fait mettre sur le dos et elle a défait ma couche, elle à sorti de l’armoire un paquet de couche droite et elle m’en a rajouté 5, ensuite elle a remit ma couche et par dessus une autre couche bleue et pour finir ma culotte rose qui du coup passé à peine.

Une fois debout j’avais les jambes bien écartées à causse de l’épaisseur de l’ensemble des couches.

Marche devant moi me dit Nannou, je marche en me dandinant tellement mes jambes sont écartées. Nannou pouffe de rire, tu marches comme les bébés parfait.

A partir de maintenant je ne veux plus entendre que Arreuhh Arreuhh dans ta bouche tu as compris ?

Oui Nannou,

je prends une gifle magistrale mais tu es conne ou quoi qu’es ce que je viens de te dire. J’allais répondre et j’ai vu sa main se lever à nouveau.

Arreuhhh, arreuhh,

Voilà je ne veux plus rien entendre d’autre de la soirée.

Si tu t’es trouvé ridicule tout à l’heure, alors en te voyant comme ça, et avec la suite de la soirée je me demande ce que cela va être pour toi.

Me dit’ elle en souriant et en me prenant la main.

Vient avec Nannou on va voir Daddy.

Je la suis en lui  tenant la main et suçant mon pouce de l’autre main.

En arrivant vers le salon j’entends Daddy qui discute avec une autre personne.

Je marque un arrêt, je regarde Nannou, elle sourie, me tire par la main, ne fait pas ta mijaurée suis moi.

Nous  entrons dans le salon sur les genoux de Daddy il y a une fille habillé en petite fille je vois sa couche sous sa jupe trop courte, elle a deux nattes et un t-shirt rose.

Daddy est en train de lui parler. Si tu es sage je serais un  gentil Daddy avec toi mais si tu fais des bêtises alors je te punirais tu as compris ?

Oui Daddy dit ‘elle avec une voix de petite fille.

Nous avons de la visite ma chérie dit ‘il en me montrant d’un hochement de tête dans ma direction.

Elle se tourne vers moi et la mon cœur est sur le point d’exploser tellement la sensation est forte je me retrouve devant ma misspipi, ma maîtresse et redevenu une petite fille, je vacille tellement je suis sous le coup.

Je sors de ma torpeur en l’entendant dire.

Mais elle est moche elle Daddy en plus elle est trop vieille pour être une petite fille comme moi.

Je sais dit Daddy mais elle aime ça être un bébé fille et porter des couches toutes mouillées de pipi.

Moi j’ai trop peur d’elle, dit’ elle en s’accrochant au cou de Daddy.

Je ne sais plus vraiment ou je suis, tellement tout  va vite, elle est magnifique en petite fille et ça façon de parler ne fait que renforcer l’illusion qu’elle est vraiment une petite fille. Cela me rend encore plus ridicule.

Comment elle s’appelle la moche Daddy ?

Je ne sais pas on va lui demander.

Comment t’appelles-tu ?

Je regarde Nannou pour savoir si je dois donner mon prénom mais à son regard je comprends que je n’ai pas d’autre choix que de répondre,

Arreuhh arreuhhh,

Mais en plus d’être moche elle est bête Daddy elle ne sait même pas dire son nom.

Elle est trop petite pour ça lui répond Daddy.

Comment tu veux que nous l’appelions ?

La moche répond t’elle.

Ok ce sera son nom la moche, cela lui va bien en plus.

Nannou dit,

 je crois qu’il est l’heure qu’elle prenne son premier biberon,  je la vois se diriger sur la table basse, il y a trois biberons rempli de jus pomme.

Nannou s’assoit sur le fauteuil, elle me fait asseoir sur ses jambes comme un bébé et elle me donne mon biberon, à la première gorgée je me rends compte que ce n’est pas du jus de pomme mais de l’urine, j’essais de retirer le biberon de ma bouche mais elle m’en empêche.

Nous t’avons fait tout les trois un petit cadeau tu vas donc boire ces trois biberons fait moi confiance.

J’ai le biberon dans la bouche et je dois téter, la pisse coule dans ma bouche mais je n’ai pas le choix et je bois mon biberon tant bien que mal.

La moche elle n’a pas l’air d’aimer les biberons.

Toi tu aimes les biberons ?

Non moi ze suis pas un bébé ze bois plus au biberon.

Tu préfères les biberons des Daddy ?

Oui s’est bien meilleur.

Tu veux  boire  le biberon de Daddy ?

OH OUI Daddy,

Il se met sur le canapé, il allonge Misspipi et pose sa tête sur son ventre, il ouvre sa braguette et sort son sexe, elle prend le gland dans sa bouche et commence à téter.

Tu es une grande fille tu sais déjà comment on fait. Elle fait oui de la tête sans sortir le sexe de sa bouche.

On dirait que nous avons chacun notre petite fille pour la soirée, mais je suis plus gâté que toi ma chérie dit Daddy à Nannou.

Je fini mon premier biberon, elle le pose et en prend un autre je fais non de la tête.

Ce n’était pas prévu pour tout de suite mais comme ta grande sœur à pris celui de Daddy tu as le temps d’en boire un autre maintenant.

Misspipi me regarde droit dans les yeux pendant qu’elle tète le gland de Daddy.

Je suis rouge de honte d’être ainsi devant elle, elle qui est si belle en petite fille. 

 

5 novembre, 2014

Nouvelle de mon cocu

Classé sous ma vie d'homme soumis — obeissant @ 21:26

Bonjour à tous je fais suite aux nombreux messages que je reçois par mail. Ma sous merde de mari est bien occupé et je dois dire que je ne lui laisse que très peu de temps pour tenir son blog. 

En effet je le prête à deux amies pour aller faire le ménage chez elles, deux fois par semaine, en tenue de soubrette bien sure. 

Il est toujours en cage depuis le 14 février, je le sors de temps en temps pour le vider. 

 

Il a acheté mes pantalons pour ma soirée du 9 novembre. ( les voici en photos).

 

Il a aussi pour mission de trouver des couples sur Clermont pour de nouveaux jeux.

100_6214

Voici les photos, des pantalons. Il m’a acheté deux leggins un noir en taille 16 ans qui me moule bien mon sexe c’est même très excitant d’être ainsi serré dans mon pantalon. Le deuxième et en matière brillante couleur or. Et deux pantalon de jogging pour aller faire du sport en montrant mes formes et mon sexe. Ce fût aussi l’un des demandes de mon amant. Il veut que cette merde vienne à la salle de sport avec moi et me voit me faire draguer par de beau mec musclé qui sont sous le charme de mes formes bien moulées par ma tenue de sport. 

j’ai du demandé à con de cocu de les mettre en ligne quand il est rentré hier soir fatigué de sa soirée de ménage chez mon amie surtout qu’elle passe de très long moment à le sodomiser au god ceinture. Il arrive chez elle à 19 h 30 pour en repartir à 23 h, il fait environ 2 heures de ménage le reste il se fait démonter le cul. La pauvre merde pouvait à peine s’asseoir hier soir en rentrant.  

 

J’ai aussi oublié de vous dire que nous avons reçu sa bouche, il porte en permanence chez moi ou chez mes amies, cela le fait beaucoup saliver, la bave coule le long de son coup c’est aussi très humiliant de le voir ainsi. Je suis impatiente de le voir sucer une queue avec cette bouche et d’en voir le sperme s’écouler. Photo en grande taille sur son tumblr

100_6227 100_6224 100_6225

Je vais lui demander de mettre aussi en photo les tenues qu’il doit porter pour faire le ménage car mes amies ont choisi chacune une tenue différente pour cette merde. 

 

La Maîtresse du cocu

23 septembre, 2014

Mon devenir en tant que soumis(e)

Classé sous ma vie d'homme soumis — obeissant @ 19:00

Mise à jour le 29/09/14 à 13 h00

Ma maîtresse souhaite me faire évoluer fortement dans ma féminisation.  Elle veut que je sois de plus en plus en fille que je devienne une soumise régulière que je perde mon statut définitif de « mâle » même si cela fait longtemps que je ne l’ai plus. 

Pour commencer ne plus vivre en homme à la maison je dois faire un sas entre le garage et la maison pour me changer, je ne devrais plus vivre qu’exclusivement en fille chez nous.  En fonction de ces envies, je devrais être en tenue de soubrette, en petite fille couche tétine biberon……, en maillot de bain rose, en tenue de pute mini jupe vinyle, bas résille, escarpin….. ou tout simplement en petite culotte et soutien gorge avec mes mules roses.

Elle m’a aussi annoncé que ma cage avait fait son effet, ma bite et bien plus petite qu’avant au repos j’ai perdu  3 cm cela fait 8 mois que je la porte pratiquement tout les jours sauf cas ou demande exceptionnelle. Quand j’aurais donc atteint encore un ou deux centimètres de moins ce qui m’amènera  au environ de 5 cm et que mon sexe ressemblera plus à un clito qu’à une bite, je ne porterais plus ma cage quand je serais en tenue de fille comme sur ces photos.  http://obeissant.tumblr.com/post/98235425584/la-taille-que-ma-maitresse-veut-me-faire-atteindre

Elle voudrait aussi que je trouve un masque comme un de ceux là, la bouche devra être ouverte bien entendu pour recevoir foutre et urine.  http://obeissant.tumblr.com/post/98235704189/voici-le-type-de-masque-que-ma-maitresse-veut-me

Comme elle veut vraiment que je prenne le temps de trouver le masque parfait en attendant je dois commander cette bouche artificiel, 

Image2                                                

je serais comme cela en permanence la bouche à disposition pour ces invités.  

 

Elle pense aussi à me faire tatouer comme cela 

tatoué 

http://obeissant.tumblr.com/post/98235930559/mes-futures-cadeaux-de-ma-maitresse

 

Si elle veut que je devienne totalement une fille c’est qu’elle a trouvé un amant bi mais il préfère les travs voir les trans plutôt que les hommes.  Ainsi je pourrais satisfaire leurs désirs à tout les deux car ma maîtresse aime faire l’amour avec moi quand je suis en fille, on se sert ainsi de double dong, de god ceinture pour nous prendre mutuellement.  

Ma vie va donc prendre un nouveau virage et hormis pour mon travail, je n’aurais plus une vie d’homme telle que je l’ai connu jusqu’à maintenant. 

 

mise à jour le 29/09/14

J’attends avec impatience mon « ouvre bouche » comme cela vient du japon c’est un peu long.  En attendant ma maîtresse m’a aussi fait commander ces couches car elles font beaucoup plus fille que les bleues que je porte actuellement. 

couche rose.JPG3 couche rose.JPG2

voici le lien pour les voir en grandes tailles   

http://obeissant.tumblr.com/post/98717293164/voici-mes-futures-couche-rose-pour-vraiment-etre

J’ai  bien peur de finir comme cela dans notre garage. 

finir

 

12 septembre, 2014

Ma Maîtresse m’a rendu accro

Classé sous ma vie d'homme soumis — obeissant @ 17:22

Je me suis rendu compte que malgré mon dégoût pour le sperme je ne peux m’empêcher d’être aux pieds de ma maîtresse pour la lécher des que je sais que son sexe est plein de foutre de ses amants.

Hier soir elle était de sortie, elle m’a envoyé un texto pour me dire qu’ils étaient trois hommes bien membré rien que pour elle.  Cela m’a terriblement excité mais ma cage me fait mal car je n’arrive pas à bander dedans.  

J’ai attendu toute la soirée derrière la porte son retour. elle est rentré à 2 heures du matin. Elle avait à peine passé la porte que j’avais mon nez sur son sexe. A travers son leggins je sentais une odeur de sexe.

Elle m’a caressé la tête, en me disant je sais ce que tu  veux, vient je vais te le donner. Elle s’est allongé sur le canapé, je lui ai enlevé ses bottes , puis je lui ai retiré doucement son legging, son string noir était tout taché. Elle l’a écarté et je me suis mis à la lécher avec passion.

Elle a joui sous mes coups de langue alors que je récupérais un maximum de sperme dans son sexe avec ma langue. 

Elle m’a dit ensuite qu’elle jouissait autant de se faire nettoyer par moi que par les grosses queues de ses amants.  Et que lorsqu’elle sentait ses amant remplir son sexe ou son cul de sperme, elle savait le plaisir qu’elle aurait en plus à son retour auprès de sa merde de soumis. 

leche7 leche3 leche5

 

Tout les gifs et images sur mon tumblr  

 http://obeissant.tumblr.com/post/97305388574  

http://obeissant.tumblr.com/post/97305697844

15 août, 2014

wk du 15 aout 2014

Classé sous ma vie d'homme soumis — obeissant @ 7:58

SUITE ET FIN Mise à jour le 27/08/14 à 08h30

Ma maîtresse m’a appelé hier soir à 22h. Elle est partie en vacance depuis lundi avec deux amis et amants à  elle qui ont une maison dans le sud de la France.

Bonjour mon cocu écoute bien ce que j’ai à te dire et ne m’interrompe pas. J’ai passé une semaine de vacance merveilleuse avec Tom et Didier, ils ont une maison superbe avec piscine. Ils ont beaucoup d’amis et d’amies ici, ils organisent chaque soir des soirées de baises incroyable et j’en suis tous les soirs le centre d’intérêt. Tu seras fière de moi quand tu verras le nombre de capote usagées que j’ai mis de coté pour toi.

Ce wk Didier à prévu d’organiser une orgie romaine de vendredi soir à dimanche non stop. Il voulait embaucher une bonne pour tenir la maison propre. Tom lui a dit que tu pourrais faire l’affaire et que cela ne leurs coûteraient pas un sous de t’avoir comme bonniche.

Tu vas donc venir nous rejoindre demain, tu arriveras pour 14 h. Tu emmèneras ta tenue de soubrette, ton maillot de bain ce sera une véritable occasion de le mettre. Prévoit aussi des couches pour la nuit, tu dormiras au sous sol et il n’y a pas de toilette.

Tom veut que tu sois le plus ridicule possible donc tu ne te rases pas et tu ne t’épiles pas, tu prends ta perruque et tes faux seins.  N’oublie pas le nœud de papillon en vinyle rose, tes mules, et tes culottes trouées, on ne sait jamais si une femme voulait t’enculer au god ceinture ou qu’un homme ai envie de se taper un cul de trav.

tu as bien tout compris sale con ?

Oui Maîtresse à demain je serais à vos ordres comme vous l’aimez

Elle a raccroché, j’ai préparé mes affaires que voici en photo et je vais prendre la route vers 10 h pour les rejoindre. Je ne sais pas su j’aurais accès à internet durant le wk pour mettre à jours mon blog. Mais comme d’habitude quand je pars pour plusieurs jours je vais mettre sur le tumblr des photos pour tout le wk.

100_6191

Toutes les autres photos ici    http://obeissant.tumblr.com/post/94799477364/voici-ma-tenue-de-mon-wk-du-15-aout-ou-je-dois

Jennyfer la boniche.

 

Le 20/08/14 à 01h30

 

Je suis arrivé à 14h comme prévu à la villa de Didier un ami de Tom l’amant de ma maîtresse. Ils étaient encore à table.

J’ai sonné ma maîtresse est venue m’ouvrir la porte. Elle était en maillot de bain blanc et il ressortait magnifiquement sur sa peau bronzée.

Bonjour mon Cocu, tu arrives pile pour débarrasser la table et faire la vaisselle.

Bonjour Maîtresse, je suis à votre entière disposition.

Tu ne crois pas si bien dire suis moi.

Je la suis jusqu’à la cuisine.

A table deux hommes sont en train de boire un café.

TU connais déjà Tom et voici Didier qui a la gentillesse de nous recevoir dans sa superbe maison.

Bonjour le monsieur qui me fait cocu dis-je à Tom en le regardant.

Bonjour Monsieur dis-je en regardant Didier.

Tu peux aussi m’appeler le monsieur qui te fait cocu car depuis une semaine je ne m’en prive pas.

Ils se sont mis tous les trois à rire très fort.

Met toi à poils connard me dit Tom

Je me déshabille devant eux et je me retrouve nu juste avec ma cage.

Je vois que tu portes toujours mon cadeau de la St Valentin.

Oui le monsieur qui me fait cocu.

Tu vas nous servir trois nouveaux café au bord de la piscine, je crois qu’il est temps pour toi de voir qu’elle chienne tu avais chez toi et que tu n’as pas su exploiter.

Viens ma chérie tu vas lui montrer à quel point tu aimes nous bouffer le cul et les couilles.

Avec plaisir Tom.

Tom a toujours parlé crument à ma maîtresse.

Ils partent tous les trois vers la piscine.

Je prépare trois cafés, je les pose sur un plateau et je me dirige vers eux

Tom et Didier sont allongés sur des transats les jambes posées sur le rebord ma maîtresse est à genoux devant le cul de Didier et lui bouffe en passant des couilles à son cul en salivant beaucoup.

A mon tour salope.

Elle passe en restant à genoux à Tom et lui fait subir le même traitement.

Moi je me trouve debout en cage devant eux trois avec mes cafés sur le plateau.

Donne nous nos cafés ta chienne de femme boira le siens plus tard.

Elle change de cul et de couilles aux grés de leurs demandes.

Tu as mérité ton café salope tu peux aller le boire.

Elle se lève et vient vers moi.

Qu’es ce que tu crois moi aussi j’aime être une chienne en chaleur mais c’est sûr que ce n’est pas avec toi que j’allais assouvir ce fantasme, il me fallait de vrai mecs pour ça.

Elle prend son café et retourne auprès de Tom et Didier.

Elle branle Didier au-dessus de sa tasse donne-moi un peu de crème chéri.

Il jouit dans la tasse de ma maîtresse et elle boit son café avec plaisir.

Je récupère les trois tasses à café.

Dans la cuisine il y a une liste de course, tu vas au village faire les courses et quand tu reviens tu feras le ménage dans toute la villa.

J’ai fait les courses demandées que j’ai dû payer.

A mon retour j’ai nettoyé la cuisine, le séjour, les trois chambres et leurs salles de bains de a villa.

Pour cela j’ai dû rester nu juste avec ma cage et mon nœud de papillon rose autour du cou.

Voici comment j’ai passé mon vendredi après-midi.

Vers 19h j’ai dû commencer à préparer le dîner en tenue de soubrette.

Il y avait 11 personnes d’invités en plus de ma maîtresse, Tom et Didier.

Les invités ont commencé à arriver à partir de 20h30. J’ai dû tous les recevoir et les faire entrer dans le jardin où les tables étaient installées autour de la piscine.

Dans les onze personnes invitées il y avait

4 couples dont un de plus de 65 ans.

Deux femmes rondes et âgées aussi de plus de 65 ans

Et un black très bel homme, beaucoup de classe.

Une fois le dernier couple arrivé Didier pris la parole.

Merci d’être tous venu pour notre wk annuel spécial orgie.

Vous êtes pratiquement déjà tous venus nous voir cette semaine et vous connaissez donc déjà notre chienne de la soirée. Tout le monde se retourne en direction du doigt qu’il pointe.

Je vois Tom qui tient une laisse et au bout je vois ma maîtresse avec un collier en cuir rose marqué SLAVE.

Elle est habillée d’un chemisier en satin blanc largement ouvert sur ses seins. Elle a une minijupe en lin blanc et juste une paire de sandale.

La chose immonde qui vous a ouvert la porte et accompagné dans le jardin et son cocu de mari qu’elle soumet. Il nous servira de bonne pour le wk. Il reste bien entendu à votre service si vous le voulez.

Tom passe entre les invitées avec ma maîtresse en la tenant par la laisse, certain touche son sexe ou ses seins à son passage.

Une femme sort le sexe de son mari, ma maîtresse se met à genoux et suce cette queue qui a l’air d’être un beau calibre.

La femme embrasse son mari pendant que ma maîtresse le suce. La femme lève sa jupe et ma maîtresse passe à son sexe et je la vois la lécher.  

Les autres regardent en buvant leurs verres, d’autres discutent comme si de rien n’était.

Je passe à travers les convives avec des plateaux soit de boisons soit de victuailles.

Personne ne me parle ou ne me regarde.

Ma maîtresse a changé de couple cette fois elle suce un autre homme en compagnie de sa femme.

Ma maîtresse passe de main en main, ils se passent sa laisse.

Didier prend la laisse et la fait mettre à quatre pattes, il l’emmène sur une table basse. Elle monte dessus. Il lève sa minijupe,

Qui veut se faire plaisir dit ’il en tendant un martinet.

Une des femmes âgées s’approche elle prend le martinet en main il est tout en cuir noir le manche comme les lanières.  

Elle donne des coups sur les fesses de ma maîtresse, elle ne bronche, le black s’approche à son tour et sort sa queue qu’il présente à ma maîtresse.

Elle embrasse le gland puis toute la hampe de ce sexe d’une taille incroyable.

L’autre femme âgées est venue elle derrière ma maîtresse et elle lui fourre un god de bonne taille dans la chatte sans ménagement.

Un couple s’embrasse en pelotant les seins de ma maîtresse il lui tire sur les pointes.

Quand la femme sort le god de la chatte de ma maîtresse, elle le montre à tout le monde en disant elle est prête cette chienne.

Le god est luisant de mouille, elle le porte à sa bouche et le lèche avec plaisir.

L’autre femme avec qui elle est arrivée, l’embrasse elle se partage la mouille de ma maîtresse. Leurs mains passent sous leurs jupes et elles se dirigent sur l’un des transats ou elles commencent à se gouiner.

 

Ma maîtresse suce toujours le black alors qu’une des femmes est en train de lui lécher la chatte son mari est à coté et elle passe de la chatte de ma maîtresse au sexe de son mari.

Un autre homme vient se placer à côté de son mari elle le suce aussi, un autre arrive et elle suce trois queues et la chatte de ma maîtresse.

Les deux autres femmes de ces hommes sont en train de sucer Tom et Didier qui sont assis sur deux chaises posées sur une petite estrade ce qui leur permet de dominer un peu tout le monde.

Vers 22 heures, la fraicheur commençant à tomber Didier a proposé à ses invités de passer au salon.

J’avais installé les desserts et le champagne sur les tables.  

Tom a pris la laisse de ma maîtresse, elle l’a suivi à quatre pattes jusqu’au salon.

Les deux femmes qui s’étaient installé sur l’un des canapés ont pris la laisse.

Elles ont fait mettre ma maîtresse à genoux entre leurs cuisses et je l’ai vu lécher ces deux chattes poilues et toute grisonnante.

Jamais je n’aurais imaginé ma maîtresse en train de se faire humilier par deux vieilles femmes et grosses. Leurs chattes bavaient de mouille ma maîtresse avait le visage trempée.

Pendant ce temps les autres couples s’étaient mélangés entre eux.

Le black a pris la laisse et c’est fait bouffer les couilles puis le cul.

Il a posé ma maîtresse sur la table du séjour, puis il l’a enfilé d’un coup de rein bien sec, elle a crié de plaisir et pendant qu’il la baisé sur la table, certain en on profiter pour lui écraser des choux à la crème sur le corps, d’autres lécher la crème sur ses seins, certain ont présenté leur queues à sucer.

Une femme est venue sur la table, elle s’est accroupie au-dessus de ma maîtresse et elle lui a donné sa chatte à lécher.

Elle a écarté ses lèvres et j’ai vu du sperme coulé de sa chatte directement dans la bouche de ma maîtresse. Une fois qu’elle a eu fini de la nettoyer une autre femme est venue l’embrasser.

J’adore goutter le sperme de mon mari dans la bouche d’une femme qui le reçois de la chatte qui l’a fait jouir.

Le black passait de sa chatte à son cul qui était grand ouvert cela faisait plus d’une bonne demi-heure qu’il la baisait ainsi.

Il a joui dans un grand râle et en tenant fermement les seins de ma maîtresse. Quand il s’est retiré de sa chatte une femme est venue pour recevoir dans sa bouche tout le foutre qui sortait de sa chatte, puis elle est allée embrasser ma maitresse longuement.

Le couple âgé a pris la laisse, ma maîtresse à sucer le mari puis quand il a eu une bite assez dure il l’a prise en levrette pendant qu’elle lécher la femme allongé en face d’elle.

Il est venu jouir sur la chatte de sa femme pendant que ma maîtresse continuer de la lécher.   

Tom a pris la parole,

Il est une heure et demi du matin je propose que l’on passe au tirage au sort pour la nuit.

Chacun pris un bout de papier pour marquer son nom.

Ma maîtresse a dû tirer un papier au sort posé sur la table.

Elle donna le nom qui était dessus.

Et là j’ai su qu’elle devait passer la nuit avec la personne dont le nom venait d’être tiré au sort.

Elle est tombée sur le nom d’une des deux femmes âgées, elle est donc partie avec ces deux femmes pour passer la nuit avec elles.

Les autres se sont dits bonne nuit, les canapés se sont transformés en lit.

Moi j’ai fini de ranger et je suis allée dans le garage. Tom à fermer la porte à clef pour que je ne puisse pas retourner dans la maison.

J’ai mis une couche mon sexe était trempée, je mouillais comme une salope. De voir ainsi traité ma maîtresse m’avait complètement excité.

J’ai eu beaucoup de mal à m’endormir car ma queue me faisait mal à force de bander dans ma cage.

 

Le 24/08/14 à 08h30

Didier est venu m’ouvrir la porte du garage à 11h, J’étais trempé dans ma couche pleine de pisse.

Reste à poil et garde ta couche sur toi et tu vas faire le ménage dans la cuisine tu feras aussi les lits dans le salon et les chambres, je veux que tout soit propre compris connard ?

Oui monsieur qui me fait cocu.

Ah pauvre merde tout le monde t’a fait cocu ici

Dit-il en sortant du garage.

Je suis donc allé dans la cuisine ma couche était lourde et fuyait un peu sur mes jambes. Je suis donc retourné dans le garage pour mettre une culotte en plastique que j’avais rajouté dans mes affaires.

Pour mon déjeuner j’ai juste eu le droit de finir ce qui resté dans les bols ou les bouts de pain non fini qui restaient sur la table.

J’ai fait la vaisselle, puis je suis allé ranger le salon en repliant les canapés. J’ai passé l’aspirateur. Puis je suis allée faire les chambres et les salles de bain.

Quand je suis revenu dans le séjour ma maîtresse était sur l’i=un des canapés allongé sur un homme il y en avait une autre allongé sur elle. Elle était prise en sandwich et elle sucait le black qui était devant elle. Les autres personnes étaient au bord de la piscine.

C’est elle qui bougeait sur ces deux queues, elle avait un mouvement bien coordonné car aucune des deux bites ne sortait de leur trou et sa bouche avait le même rythme.

Au moment ou j’allais ressortir du salon pour ne pas les déranger, le black m’a dit reste la le cocu tu vas avoir du nettoyage à faire.

Je me suis approché et je me suis mis à genoux devant le canapé.

D’un seul coup l’un des deux hommes qui était en elle dit,

Bouge ton cul plus vite salope je vais te remplir de foutre bien chaud.

Il lui a attrapé les hanches et j’ai vu ces couilles bouger et sa queue se vider dans ma maîtresse, je ne sais pas si c’est ce qui a aussi excité l’autre homme qui s’est vidé en elle, en l’a traitant de sac à foutre.

L’homme de derrière c’est retiré d’elle, puis elle s’est enlever de celui qui était en dessous d’elle.

Elle s’est mise sur le bord du canapé, les jambes bien en l’air

Vient me nettoyer sale con de cocu soumis me dit ’elle.

Cela fait bizarre de la voire soumise mais dès qu’elle me parle redevenir ma maîtresse.

Je me pose devant elle, je vois le sperme sortir de son cul et de sa chatte et je me jette dessus à ma grande surprise car je n’ai pas le spemre, mais je suis tellement excité par la situation que je crois que je ferais n’importe quoi.

Pendant ce temps le black est revenu dans la bouche de ma maîtresse.

Il y a une quantité de sperme incroyable qui sort je bois  bien tout j’en profite pour mettre ma alngue bien au fond de sa chatte, elle est grande ouverte, il faut dire que l’homme qui était en elle, a une queue digne de ce nom.

Une fois que je pense qu’elle est bien propre le black sort de sa bouche et vient jouir sur sa chatte toute épilée.

Allez régale toi connard, je lèche tout se sperme alors qu’il se fait nettoyer le gland par ma maîtresse.

Ils sont tous parti autour de la piscine, je les ai entendus raconter comment j’avais nettoyé ma maîtresse.

A 13 h ils sont tous parti déjeuner à l’extérieur.

Moi ils m’ont enfermé dans le garage.

J’étais toujours avec ma couche hyper saturé, elle était tellement lourde que malgré ma culotte en plastique à pression j’avais toujours l’impression qu’elle allait tomber à chacun de mes mouvements. Je suis donc resté couché sur mon petit matelas.

Ils sont venus m’ouvrir la porte du garage à 17h.

J’ai eu pour ordre d’aller au bord de la piscine. Cette fois pour pouvoir marcher je devais tenir ma couche car elle était trop lourde pour tenir en place. Elle a même fuit et le matelas et tâcher de pisse.

Au bord de la piscine, ils avaient installé une toute petite piscine pour les enfants.

J’ai dû monter dedans.

Ma maîtresse m’a dit enlève ta couche et lave toi avec, comme chez ton daddy.

Rien que d’enlever mes mains ma couche est tombée en faisant un bruit sourd.

Je la sors de ma culotte en plastique et je m’en sers comme d’un gant, toute la pisse coule sur mon corps, je frotte mes jambes, mon torse, mes bras,

N’oublie pas ta figure me dit ma maîtresse.

Mes narines et ma bouche sont inondées de pisse.

Lave toi aussi les cheveux.

Je suis debout toute la pisse coule sur ma tête, mon cou et le reste de mon corps. J’ai les pieds dans la pisse.

Bien maintenant tu as le droit de sécher au soleil.

Je suis resté une bonne demi-heure comme cela allongé sur mon matelas que Tom avait remonté du garage.

Je puais la pisse à plein nez.

Ils m’ont fait mettre mon maillot de bain rose et j’ai dû m’assoir dans la petite piscine pleine de pisse et j’ai joué avec un petit canard.

Tout le monde se foutait de ma gueule, le black est même venu me pisser dessus pendant que je jouais avec mon canard.

Je suis resté comme cela jusqu’à 21 h car il a donné l’idée aux autres que ce soir ils pisseraient tous sur moi.

A la fin je baignais vraiment dans leur pisse.

Tom est venu me chercher en lançant une serviette essuies toi, va mettre ta tenue de soubrette et revient au salon connard.

Quand je suis revenu au salon j’avais vraiment l’impression d’empester la pisse tellement j’ai baigné dedans.

Ma maîtresse est au milieu du salon, elle est habillé en vinyle, elle porte de grandes bottes, un mini short, un haut moulant ses seins, et elle a un bandeau sur les yeux.

Nous allons passer à notre jeu de fin de weekend.

Didier se place à coté de ma maîtresse.

Cela fait une semaine que l’on te baise tous, tu dois donc connaitre parfaitement nos sexes à tous, hommes et femmes.

Tu vas donc devoir nous sucer et nous lécher les uns après les autres et savoir nous reconnaitre.

Tu as compris salope

Oui Monsieur Didier.

Bien à chaque fois que tu te trompes tu seras puni.

Chaque erreur te coutera 10 minutes de sodomie avec mastodonte.

Oh non pas ça Monsieur Didier s’il vous plait.

On ne te demande pas ton avis salope, et si tu es d’ailleurs une aussi bonne pute que ça tu devrais tous nous reconnaître.

Oui Monsieur Didier.

Didier j’ai une meilleure idée dit Tom.

On t’écoute Tom

Moi qui la baise régulièrement je trouve son petit cul bien serré et je n’ai pas envie de perdre cela, je pense que l’on pourrait punir de la même manière ça pute de mari. Seriez-vous d’accord ?

Les et les autres se prononcent favorablement.

Une des femmes dit alors, ok mais il faut corser la punition, si elle nous reconnait cela fera 5 minutes de godage si ce n’est pas le cas se sera 15 minutes.

Didier dit oui je valide cette proposition.

Une autre dit et si à chaque fois qu’elle nous reconnait on lui fait gicler dans le cul une dose de moutarde et si elle se trompe deux doses.

Comment cela dit Didier,

Regarde elle prend un pot en plastique de moutarde avec un embout en plastique au bout, elle s’approche de moi ouvre la bouche connasse.

Je m’exécute.

Elle appui sur le pot et une grosse giclé de moutarde arrive dans ma bouche, avale salope.

C’est de la moutarde forte cela me fait monter les larmes aux yeux et me brûle la gorge.

On lui fait la même chose dans le cul.

Ok je valide aussi cette idée, je me demande bien comment cette larve va supporter ce traitement.

Ils m’ont mis à quatre pattes au-dessus de la table basse. Attachés les mains et les pieds aux coins.

Impossible pour moi de bouger. Je voyais ma maîtresse juste devant moi.

Ils se sont tous mis nu et se sont présentés les uns après les autres devant ma maîtresse aussi bien les hommes que les femmes.

Elle a reconnu pratiquement tout le monde, elle a juste inversé le prénom des deux femmes avec qui elle avait passé la nuit.

Moi je suis donc retrouvé avec 15 giclés de moutarde dans le cul à la troisième je n’en pouvais déjà plus tellement cela me brûlait.

Je crois que le pire c’est quand j’ai vu arriver le god j’ai compris son nom et pourquoi ma maîtresse en avait eu peur. Il est hors norme.

 

Ma maîtresse sera la première à m’enfiler avec cet engin de terreur.

J’ai subi plus d’une heure de sodomie, je ne sentais plus quand mon cul était ouvert ou non, la douleur du god sur lequel ils ont quand même mis de l’huile pour me prendre et la moutarde qui me brûlait le cul était atroce.

Je crois n’avoir jamais autant pleuré et souffert pendant que l’on me sodomisait.

Quand ils ont eu fini, j’ai dû mettre une couche car j’étais vraiment très dilaté.

Ce soir bizarrement ils baisaient tous avec des capotes.

Ce n’est qu’à la fin de la soirée vers 2h du matin que j’ai su pourquoi.

Toutes les capotes ont été vidées dans un saladier ou il y avait deux bout de pain qui baignais dans de la pisse.

Mange me dit ma maîtresse, en me donnant le saladier.

Ils se sont tous mis en rond autour de moi et j’ai dû avaler cette mixture il y avait vraiment beaucoup de sperme, j’ai eu plusieurs haut le cœur. Mais j’ai tout manger.

Parfait on peut tous aller se coucher dit Didier. Au fait qui a gagné le tirage au sort ?

Moi dit le black.

J’ai vu ma maîtresse le suivre pour passer le reste de la nuit avec lui.

Moi j’ai dû retourner dans le garage.

J’en suis ressorti le dimanche matin à 10h.

Ils n’y’avait plus que Didier Tom et ma maîtresse.

J’ai eu pour ordre de mettre la maison toute propre et de dégager avant 14h.

Ce que je fis.

Voilà comment c’est passé mes trois jours aux pieds et aux ordres des amants et amantes de ma maîtresse.

21 juin, 2014

wk à Amsterdam

Classé sous ma vie d'homme soumis — obeissant @ 19:00

Mise à jours le 24/06/14 à  07h00

Ce wk nous partons à Amsterdam pour 3 jours, pour fêter l’anniversaire de ma maîtresse.  Le message est très claire.  Tu me prépares ma valise, je ne veux que des  tenues sexy et idem pour mes dessous. J’ai bien l’intention d’avoir plusieurs bougies bien dur pour mon anniversaire. J’ai donc préparé  : son pantalon en cuir moulant deux leggins qui lui vont comme une deuxième peau Deux robes très courtes Les dessous Chantal Thomas.  Deux paires d’escarpin. trois chemisier dont un en satin blanc qui montre sa magnifique poitrine. Je dois aussi acheter une boite de 20 préservatif lubrifier avec réservoir.  Pour moi ce sont 3 pullups, trois string de fille et bien-sure ma cage de chasteté et ma chatte en latex dans le cas ou je le mériterais. 

le 08/06/14 à 12h

Ma maîtresse m’a demandé de mettre en ligne le texte de ma soirée à Paris.

Il est 6h20, nous sommes dans le Thalys en direction d’Amsterdam, ma maîtresse m’a demandé de raconté ma soirée, pour la mettre sur mon blog. J’ai donc écris cette histoire dans le train, la personne à côté de moi n’est pas ma maîtresse, car elle n’a pas voulu que l’on voyage ensemble. On ne sait jamais m’a-t-elle dit si mon voisin était un bon mec ou une belle fille qui va à Amsterdam, cela me ferait gagner du temps. Nous sommes arrivés hier soir à 18h30 à Paris. Nous avons posé nos bagages à l’hôtel. Ma maîtresse c’est peigné et maquillé, puis elle est sortie. Je reviens dans une heure, en attendant je veux que tu mettes un maximum de photos sur le tumblr pour le wk. Moi j’ai dû rester comme j’étais. Avant de partir de Clermont elle m’a fait mettre une couche bleue et ma culotte en plastique fétiche qui sent de plus en plus la pisse. Ma couche est saturée car elle m’a fait boire deux bouteilles de 1.5 litres Ice Tea à la pêche durant le trajet. Le fait de porter ma cage m’oblige à pisser que vers le bas de ma couche ce qui fait que l’entre jambe est vite saturé. Au retour de ma maîtresse, j’étais toujours devant mon ordi portable, j’avais mal à ma queue tellement elle me serrait dans ma cage à force de mettre autant de photos de sexe en file d’attente sur mon tumblr. Elle avait un sac de Chantal Thomas, elle est partie se changer dans la salle de bain. Ma maîtresse a reçu un texto. C’est bon tu es prêt on descend. Oui Maîtresse. En bas de l’hôtel il y a la femme avec qui ma maîtresse avait passé de bon moment à Paris lors de notre dernière visite, Caroline. Elles se jettent dans les bras l’une de l’autre s’embrassent sur la bouche et on voit largement les langues passer d’une bouche à l’autre. Tout cela dans le hall de l’hôtel. Elles se décollent l’une de l’autre. Débarrassons-nous vite de ta merde et allons profiter de notre soirée avec Julie. Avec plaisir ma chérie répond ma maîtresse. Nous montons dans un taxi, les deux filles derrière et moi devant. Caroline donne l’adresse au chauffeur et elle explique à ma maîtresse où elles vont me laisser. C’est un ami à moi qui tient un bar gay et il a en dessous du bar un backroom, chaque vendredi soir il organise des soirées très chaudes et il leur faut une pute soumise à baiser et je leur ai proposé ton cocu de mari. Tu as bien fait, j’adore l’idée de le savoir faire la pute pour des mecs en rut. Il m’a dit que ce soir ils étaient une quinzaine. Le chauffeur de taxi me regarde avec un air de dégout. Nous arrivons à l’adresse indiquée, je sors de la voiture, alors que Caroline dit à ma Maîtresse attend nous ici. Caroline entre dans le bar, se dirige vers le comptoir, je la suis. Tient il est pour toi dit ‘elle en me montrant du doigt. La seule chose que je te demande c’est qu’il puisse être à la gare du nord demain matin à 5h30, le reste tu en fais ce que tu veux. Ok merci Caro, j’avais une lope pour ce soir mais vu le nombre d’invité, je vais passer celle la avant comme ça à minuit elle pourra dégager. Il s’approche de moi, Lève la tête, Je m’exécute Et il me pose un collier, ensuite il tire sur la laisse et je le suis pendant que Caroline sort du bar. Nous prenons un escalier et nous arrivons dans un couloir. Je vais te faire visiter la lope. Ici c’est les toilettes, tu vas peux être y passer un peu de temps. Il y a 5 urinoirs ils sont tous raccordés sur une seule évacuation qui se termine sur un tuyau qui lui se vide dans un entonnoir qui lui-même à une sangle comme un bâillon, sauf que là, c’est le tuyau de l’entonnoir que l’on a dans la bouche. Nous passons dans une autre salle. Sur la porte il y a écrit lavement. Tous nos invités passent par ici, tout le monde doit être propre, l’hygiène est important, tu vas y passer toi aussi. La dernière salle est immense, il y a des croix de st André, des tabliers suspendus, des cages, des tables avec des attaches pour les pieds et les mains, des carcans, des chaines qui pendent du plafond pour être suspendu. Enfin l’enfer pour un soumis comme moi. Au milieu de la salle il y a une cage avec un chien dedans, enfin un mec avec une queue de chien dans le cul et un masque de chien. Nous nous approchons de la cage, le maître des lieux dit Comment elle va ma chienne en chaleur ? Le mec dans la cage se met à aboyer, il bouge son cul ce qui fait remuer sa queue de chien. Oui tu es une bonne femelle, je te présente la lope qui va partager la soirée avec toi. Il aboi à nouveau, il va venir te rejoindre dans  ta cage dans un moment. Il tire sur ma laisse vient avec moi. Nous retournons dans la salle lavement, tout à l’heure elle était vide là il y a un mec tout en cuir qui prépare un poche d’au moins 5 litres, avec une canule au bout. Je te laisse, tu fais comme d’habitude, ensuite tu le mets dans la cage avec l’autre merde. OK, fous-toi à poils connard. Je me déshabille devant ces deux mecs plutôt costaud, je me retrouve en couche culotte. Oh putain un pue la pisse. Le mec en cuir s’approche de moi, malaxe ma couche, elle fuit la pisse de partout. Ok tu lui remettras sa couche puisqu’il aime baigner dans la pisse. Ok, enlève la et vient te mettre à quatre pattes sur la table. Je défais ma couche qui tombe lourdement sur le sol. Je reste devant eux juste avec ma cage de chasteté, et je me mets à quatre pattes sur la table. Il m’attache les pieds et les mains. Il glisse sous moi une énorme bassine. Il m’enfonce dans le cul sans aucun ménagement la canule et il ouvre le robinet de la poche suspendu au-dessus de moi. J’ai fait fondre 3 suppos à la glycérine dans le lait chaud que je lui fous dans le cul à cette merde. Ok, je te la laisse, à tout à l’heure. Il sort je me retrouve juste avec ce grand gaillard qui vaque à ses occupations, il a l’air de préparer plusieurs poches mais de moins grande contenance. Je sens mon ventre se remplir et s’alourdir. J’entends une sonnerie. Il revient vers moi, je le vois arrêter une petite minuterie comme on a en cuisine. Il ferme le robinet de la poche. Tu viens de t’enfiler deux litres de lait dans le cul connard. Attention je t’enlève la canule si la moindre goutte sort de ton cul et me sali je te jure que je te cogne dessus. A ces mots je serre les fesses au maximum, il retire la canule sans ménagement. Je le sens m’introduire autre chose dans le cul et je reconnais facilement un plug de bonne taille. Il passe une sangle autour de ma taille et qui apparemment passe aussi par le plug pour le maintenir en place. Voilà comme ça le mélange va faire son effet et tu ne risques pas de l’expulser avant que je l’ai décidé. Au bout d’un moment j’ai le ventre qui me fait mal, j’ai envie de me laisser aller mais je ne peux pas. La douleur intestinale devient insupportable. Surement à ma façon de bouger il revient vers moi. Quinze minutes que tu as ce lavement je crois qu’il est temps de t’en faire un autre. Il défait mes liens de mes mains. Met toi accroupi au-dessus de la bassine. Il est face à moi, il défait la sangle du plug. Pousse connard et vide-toi. Je pousse je sens le plug sortir et je me vide complètement dans un soulagement incroyable, j’ai l’impression que cela dure des heures. Il me prend les mains pour me les rattacher, il enlève la bassine, je sens un jet puissant venir me fouetter le cul, j’essaie de tourner la tête et je le vois avec une lance me laver le cul. Il me met à nouveau la canule, j’ai eu le droit à une nouvelle fois deux litres avec le même traitement pour une troisième fois avec un litre qui est sorti aussi blanc qu’il était rentré. Tu es bonne à baiser connard. Met ta couche et  attend-moi. Je remets ma couches, les collants ne tiennent pas bien, il le voit il prend un rouleau de scotch et le scotch en serrant bien fort autour de ma taille. Il tire ensuite sur ma laisse et m’emmène dans la grande salle, en nous voyant arriver le chien se met à aboyer, il ouvre la cage me pousse dedans. L’autre vient sentir ma couche, cela doit l’excité car il se met à bander aussitôt, il essais de monter dessus mais la cage n’est pas assez haute pour ça. Si j’en entends un causer je lui cogne dessus ok dit-il en posant sur la cage un talkie, qui ressemble à celui que l’on met dans les chambres de bébé. Je n’ai plus vraiment la notion du temps, mais mon compagnon de cage passe son temps à me renifler ma couche, qui fuit car je suis en train de faire pipi dedans. Il s’en rend compte et vient lécher mes jambes et le sol où la pisse coule. Les portes de la salle s’ouvre et une bonne dizaine de personne entre. Que des hommes, certains en tiennent d’autre en laisse. Ils s’approchent de notre cage, ils y en a juste en boxer, d’autres en cuir, ou en vinyles. Ils viennent tous se mettre autour de la cage. Je vois apparaître celui qui m’a reçu. Je vous présente notre lope de ce soir en plus de notre chienne habituelle. A ces mots il se met à aboyer. D’un seul coup je sens le sol bouger je m’accroche aux barreaux de la cage. Lui aboie de plus en plus. En fait la cage se soulève pour arriver à la hauteur des queues de tous ces mecs. Le gars des lavements et la lui aussi il a une bâche dans les mains et je le vois disparaître. Messieurs je vous propose d’accueillir dignement notre lope de la soirée. Je les vois tous sortir leur queue et sans attendre ils nous pissent tous dessus. Jamais je n’ai vu une telle douche de pisse, il en arrive de tous les côtés. On entend ouvrez la bouche sales chiennes, On s’exécute. La pisse coule maintenant dans ma bouche sur mon corps. Les bites s’approchent de la cage, J’entends, nettoyage Je vois le chien mettre des coups de langues sur les queues devant lui, j’en fait de même. La cage descend, la porte s’ouvre et l’on attrape ma laisse pour me sortir de la cage. Debout sale merde, je me dresse, ma couche est lourde entre mes jambes, malgré le scotch la pisse a quand même coulé à l’intérieur. Ils s’approchent de moi certain m’ouvre la bouche pour m’y fourrer leurs doigts. D’autres malaxe ma couche, me pince les seins ce dont j’ai horreur mais ils s’en foutent royalement. Je sens que l’on tire sur ma laisse pour me faire mettre à genoux, je suis à peine à genoux devant eux que des bites se présente à ma bouche, je lèche suce et enfourne à tour de rôle ces queues devant moi, je dois dire que cette douche de pisse et cette odeur de queue m’excite au plus haut point. Je m’affaire du mieux que je peux. Je sens une main dans ma couche. Comme cette salope aime la pisse si on lui fourrer sa tête dans sa couche, on fait juste un trou pour sa bouche, comme cela elle ne sera pas qui la baise et qui jouit en elle. Allonge toi salope, je me retrouve sur le dos, un des mecs m’enlève ma couche, il joue avec ma cage, quelqu’un a la clef ? Celui à qui m’a laissé Caroline dit non désolé. Il jette ma couche sur mon visage elle est lourde est vraiment pleine de pisse. J’ai l’impression que quelqu’un appui avec son pied sur ma couche, elle coule dans ma bouche, l’odeur est trop forte mais je ne peux me dégager. Quelqu’un me fait assoir, il attache ma couche autour de mon cou avec du scotch. Ne bouge surtout pas connard. Je sens qu’il fait un trou dans ma couche quelque chose de pointu touche mes lèvres, j’ouvre la bouche encore plus grand. Il attache autour de mon cou un bâillon écarteur, comme cela, ils sont sur que je ne pourrais plus fermer ma bouche. On me met sur un cheval d’arçon enfin je crois vu ma position Maintenant que j’ai le cul à l’air, je sens des doigts, des mains pénétrer mon cul j’y trouve du plaisir, ils sont doués. Une queue vient dans ma bouche et entame des va et vient, ma langue bouge autour de ce sexe, il est gros est dur, comme ma couche est saturée, j’avale de la pisse en le suçant. Mon cul est passé en action aussi pour les queues de ces mecs, du coup je ne sais pas si quand je sens une queue sortir de mon cul si c’est la même qui rentre. Idem pour ma bouche. On me change de position et on m’enlève ma couche de ma tête. Un des mecs fait deux trous pour les yeux et le nez et il me la remet sur la figure et l’attache à nouveau. Je n’ai plus le bâillon. Maintenant il faut que tu vois ce que tu vas faire. Je lève la tête devant moi il y a deux mecs sur le dos les jambes en l’air qui m’offre leur cul. Vas ’y bouffe leur le cul, met ta langue dedans me dit ‘on en m’appuyant sur la tête. Je passe au deuxième cul quand on me l’ordonne et le premier se fait baiser juste à côté de moi. Le mec se retire tient bouffe lui à nouveau le cul, je me positionne à nouveau sur le premier je mets ma langue et la sort du sperme de son cul. C’est meilleur à bouffer avec du foutre et pendant que je bouffe ce cul plein de sperme je sens une queue énorme me pilonner les entrailles. Quand il m’attrape par la taille je sens qu’il jouit en moi. Un autre mec vient se mettre sur le canapé face à moi, pendant que je lui bouffe le cul un autre pisse sur ce cul que je bouffe à pleine bouche. Je dois dire que je suis dans un autre monde, je ne sais pas vraiment ce que je fais et ce que l’on me fait. Je suis baisé à quatre pattes, sur le dos, sur le ventre. J’ai eu le droit à plusieurs fois à des doubles annales. Mon cul est béant, ma bouche me fait mal tellement j’ai sucé de queue. Je pue la pisse et le sperme. Il est minuit quand on me sort de la salle. Le mec des lavements me donne mes affaires. Je demande si je peux prendre une douche          . Dégage connard sinon je te cogne. Décidément c’est son seul argument, mais vu comme il est fait je m’exécute. Je prends un taxi pour rentrer à l’hôtel, je pue tellement la pisse que le chauffeur ouvre la fenêtre. Une fois dans la chambre je prends une bonne douche je regarde mon cul il est encore pas mal ouvert. Je mets une pullups au cas où. Je me couche en mettant le réveil à 5h15 pour retrouver ma maîtresse directement à la gare du nord.

Le 14/06/14 à 19h00

Je viens de finir les deux soirées que nous avons passé à Amsterdam. Ce matin j’ai du finir mes textes dans cette tenue sur mon lit. Ma maîtresse n’a plus qu’à les lire pour les valider et que je les mette en ligne. Photo faite de mon ordi avec la web cam

image002  image000   image001

le lien pour voir les photos en grande taille   http://obeissant.tumblr.com/post/88772242164/ma-tenue-ce-matin-pour-finir-de-raconter-notre-wk

Mise à jours le 21/06/14 à 19h00

Ma maîtresse vient de valider le texte de notre première soirée donc le voici. Je crois que le deuxième sera mis en ligne d’après les commentaires de celui-ci.

Nous sommes arrivés à Amsterdam en début de matinée. Nous sommes allés à l’hôtel poser nos bagages. Ma maîtresse m’a donné les directives pour le wk. Quand nous serons dans un bar, pub, resto je reste en retrait. Si elle ou quelqu’un l’aborde je reste en retrait. Si elle part avec cette personne je reste en retrait mais jamais loin, dans le cas ou ne sait jamais. Elle m’a dit qu’elle avait passé une nuit tellement inoubliable avec Caroline et Julie et qu’il y avait peu de chance que ce soir elle ramène un homme dans notre chambre d’hôtel. Mais qu’elle ne serait pas contre une bonne pipe et une bonne dose de sperme au fond de sa gorge. Et après on ne sait jamais ce qu’il peut se passer. Elle jette un coup d’œil à ce que j’ai écrit dans le train et me donne l’accord pour le mettre en ligne à ma prochaine connexion sur le net. Tu deviens une véritable salope soumise, je voudrais bien savoir combien de litre de pisse et de foutre tu as avalé dans la nuit. Et combien de bites ont baisé ton cul de pd et ta bouche de pute. Je vais prendre un café range mes affaires salope. Elle sort de la chambre et je défais sa valise, je range ses affaires soigneusement, puis les miennes. Une bonne demi-heure plus tard, elle entre dans la chambre. Elle vérifie que tout est rangé correctement. Bien allons-nous promener. La journée c’est passé naturellement comme un couple normal, ou presque puisque le soir dans les rues de Red line en passant devant une vitrine où il y avait des prostituées, mais pas de  toute première fraicheur, la elles étaient grosses même grasses et vieilles. En passant devant je dis à ma maîtresse, Quand même il faut avoir faim pour se taper un truc pareil. Elle s’arrête regarde la vitrine, elle remonte un peu la rue pour voir les autres. Je crois que la pire c’est celle-là non ? Oui je crois aussi, elle est vieilles, pleine de bourrelets, elle a une jupette blanche trop petite pour son cul qui est énorme et un soutien-gorge rouge qui laisse déborder des seins trop lourd. Attend ici. Je la vois rentrer par la porte sur le coté des vitrines, et cette vieille prostitué se dirige vers elle. Elle sort quelques minutes après. J’ai négocié avec elle pour que tu puisses faire l’amour. Tu vas te comporter comme un homme, elle a accepté pour 50 € de plus de t’embrasser pendant que vous baiserez. Non s’il vous plait maîtresse pas ça. C’est mon anniversaire, c’est ton cadeau pour moi, je veux te voir dans ces bras, ne me déçois pas. Tu vas lui faire l’amour comme si c’était à moi. Je veux que tu lui dises les mêmes mots que si c’était pour moi. Nous entrons, la prostituée vient de tirer le rideau. Ma maîtresse lui demande si elle a une serviette propre, elle l’a prend et la pose sur un fauteuil et s’installe face au lit. Vient ici mon cocu, je me trouve face à ma maîtresse, elle baisse mon pantalon et mon caleçon. Elle sort la clé de ma cage de chasteté de son sac à mains. Tu vois je fais bien de toujours la garder sur moi, cela peut servir. Elle m’enlève elle-même la cage. Elle attrape ma bite et me branle, je bande instantanément. Tu vois tu as envie de moi, vas’ mon chéri fait moi l’amour. Embrasse-moi, me dit ’elle en me poussant vers la prostitué. Je m’exécute, je pose ma bouche sur la sienne, elle sort aussitôt sa langue pour la mettre dans ma bouche. Elle pue le tabac, je déteste ça. Je m’efforce de lui rendre son baiser. Caresse-moi chéri, je veux sentir tes mains partout sur mon corps. Ma maîtresse ordonne, j’exécute. Je caresse d’abords ses seins lourds, je titille les pointes qui se dressent, puis je descends sur son sexe, je sens une touffe de poils dans sa culotte. Mets-moi un doigt chéri. Je glisse un doigt dans sa chatte, elle est mouillée et gluante. Goutte-moi Je mets mon doigt dans ma bouche, son jus est acide. Elle de son coté à commencer à mettre sa main sur ma queue pour me branler. Je me surprends à bander. Elle me caresse les couilles, puis les fesses en s’attardant sur mon pti trou, je bande encore plus dur. Elle m’enfile une capote. Prends moi je te veux en moi. Je pousse la prostitué sur le lit, j’écarte sa culotte et je l’enfile d’un coup de rein. Ohhh oui vas’y chériiii je te sens bien, baise moi bébé. Je bouge de plus en plus vite les mots de ma maîtresse m’excite. Je suis sur le point de jouir je le dit Ohhh maîtresse je vais jouiiirrr Tu te fous de ma gueule, regarde ce que tu baises et tu jouis en trois coup de rein ? Maîtresse c’est vous qui m’excité avec tous vos mots Tu me dégoutes, même une vieille pute, grosse est moche te fait jouir. Sort et bouffe lui la chatte, je veux que ton visage soit plein de son jus, je veux que tu sentes la chatte de vieille. Je sors et m’agenouille au bord du lit. Je vois cette chatte béante bien ouverte de laquelle s’écoule un jus blanc et laiteux. Fait la jouir comme si c’était moi. Ma maîtresse est derrière moi, elle m’appuie la tête sur ce sexe, j’ai du jus partout sur le visage, elle m’oblige à la boire, je dois lui mettre ma langue à l’intérieur pour récupérer le maximum de jus. Puis je lui lèche le clito, elle commence à gémir, elle m’attrape par les cheveux et m’oblige à bien rester sur son clito, je le mordille, le suce, le lèche et elle jouit en m’inondant le visage de jus, elle me frotte contre toute sa chatte. Elle hurle again, again , again. Je lui lèche encore la chatte et cinq minutes plus tard, elle jouit de nouveau en m’aspergeant encore de jus. D’un seul coup j’entends Now I want him to fuck you from behind Ma maîtresse veut que je la baise par derrière.   Elle se met à genoux, face à moi, elle me suce pour me donner de la vigueur. Puis elle se tourne et m’offre une vue sur son cul et sa chatte qui est encore plus ouverte. Je la prends par derrière Si ta queue est assez dur encule moi chéri Ma maîtresse recommence à m’exciter à me parler comme si je lui faisais l’amour. Je sors ma queue et la met dans son cul de toute façon même si je n’étais pas assez dur son cul est bien ouvert lui aussi, je rentre en elle. Oui baise moi, je veux la sentir à fond, je veux que tu jouisses partout sur mon cul et ma chatte, oui bébé vient je t’en supplie joui sur moi, vient vient. Ce qui devait arriver, je jouis dans les trente secondes qui suivent, je sors ma queue, enlève ma capote et joui tout mon foutre sur ce cul et cette chatte baveuse. Ma maîtresse à la main entre ces cuisses, elle a baissé son legging et je la vois se faire jouir. Lèche tout ton foutre mon cocu. Je lèche il y en a une bonne dose, mon sperme coule sur sa chatte, je la lèche. Une fois fini, elle se remet sur le dos, elle regarde ma maîtresse. Je crois que tu t’ais fait une nouvelle copine, elle veut que tu lui bouffe encore la chatte. Je m’exécute et elle jouit de nouveau. Pendant que je m’essuie le visage car je suis vraiment trempé, elle discute avec ma maîtresse lui dit qu’elle n’avait pas joui comme cela depuis des années que ma langue était exceptionnelle mais qu’elle n’avait pas senti ma queue même dans son cul. Elle demande à maîtresse ce qu’elle, elle aime ? Elle lui répond les filles et les mecs avec de belles queues. La prostitué lui dit que si jamais elle voulait un mélange des deux qu’il y avait dans la rue perpendiculaire à la sienne de belle trans dont deux qui venait de s’installer dans une vitrine qu’elle leur louait. Si elles sont vraiment belles se serait une nouvelle expérience qui ne me déplairait pas lui dit ‘elle. Ok on fait un deal lui dit la prostitué, je vous les présente mais demain après-midi vous me prêter votre mari pour qu’il me fasse encore jouir. Elle se retourne vers moi, tu as fait du bon travail, je te félicite, elle est folle de toi, enfin de ta langue.   Ok, je suis d’accord. Nous sortons tous les trois dans la rue, nous la suivons. Nous arrivons dans une ruelle bien plus étroite, il y a bien des trans mais ils sont pire que cette vieille prostitué, je m’en sors bien. Devant une vitrine il y a pas mal de mec, nous ne voyons rien, mais la prostitué rentre par une petite porte, nous la suivons. Nous attendons dans le couloir. Elle vient nous chercher, ok entré. Nous sommes dans un local bien plus grand que le sien, il y a deux lit, un petit canapé et comme dans l’autre, un petit lavabo. La lumière est tamisé, et l’ensemble est rouge et rose. Deux superbes filles sont assises sur le canapé. Elles se lèvent et discutent avec la prostitué et ma maîtresse. Elles sont magnifiques, brunes cheveux long, de jolis seins et un petit cul super moulé dans un mini short vinyle bleu pour l’une et or pour l’autre. On ne dirait en rien des trans, l’une va tirer le rideau, la deuxième baisse son mini short et sort d’entre ces cuisses une bite impressionnante, je ne sais pas comment elle fait pour la dissimuler comme cela. L’autre se colle dans son dos et commence à la branler, elle bande rapidement et sa queue prend une taille impressionnante. J’entends un ouahhaa de ma maîtresse. Elles discutent encore toutes les quatre. Vient ici Je me dirige vers elles. La trans est toujours avec sa queue bien dur et en l’air. Tu vois ça c’est de la belle queue, comme j’aime.   Elles acceptent pour 250€ chacune de venir à  l’hôtel ce soir. Tu vas m’offrir ce joli cadeau d’anniversaire. Oui maitresse. Ne crois pas un seul instant que tu vas pouvoir en profiter, elles sont pour moi toute seule. Elles conviennent de rejoindre ma maîtresse à l’hôtel dans une heure. Nous sortons, ma maîtresse remercie vivement la prostitué et lui dit que je serais bien la demain après-midi pour la faire jouir. Nous partons boire un verre dans un bar, puis nous rentrons à l’hôtel. Ma maîtresse va prendre une douche. Moi je dois remettre ma cage et une pullups. Ma maîtresse m’attache les mains sur le fauteuil en face du lit avec deux de ces bas. Tu seras bien pour le spectacle, c’est toi qui paye, il est normal que tu en profites petite bite. On tape à la porte, elle va ouvrir, elle fait entrer les deux trans. Elles ont changé de tenue elles portent des cuissardes noires sur une jupe hyper courte en vinyle et un haut en satin blanc qui moule bien leur seins. Ma maîtresse ouvre une bouteille de champagne que nous avons pris au bar de l’hôtel, elle donne les 250 € à chacune que j’ai retiré avant de rentrer à l’hôtel. Ma maîtresse est resté en lingerie depuis sa sortie de la douche. Une trans se colle à elle devant et l’autre derrière, elles commencent à s’embrasser toutes les trois à tours de rôle. Leurs mains caressent les seins des unes et des autres. Elles se laissent tomber sur le lit. Moi je bande dans ma cage elle me sert comme jamais elle ne m’a serré. J’ai mal et je crois que cela va durer. Les queues de ces deux filles sont passées en mode actif et l’une comme l’autre sont doté d’un belle engin. Ma maîtresse commence à en sucer une, accompagné de la deuxième, elles s’embrassent tout en mettant cette queue dans leurs bouches. Puis c’est au tour l’autre de se faire sucer, ma maîtresse n’est pas en reste car elle se fait lécher tout en suçant ces deux queues. Et pour la première fois j’ai vu ma maîtresse se faire prendre par deux queues, avec une en bouche et l’autre derrière qui la baisé. Puis elle allongé sur une trans avec sa queue dans son sexe et l’autre qui est venue derrière lui mettre dans son petit trou. Elles l’ont ainsi baisé de long moment. Elles ont même changé puisqu’elles l’ont prisent en double vaginale et en double annale. Je ne savais pas que ma maîtresse pouvait avaler de telles queues dans son cul. Elles étaient super endurantes cela à durer une bonne heure. Au moment de jouir elles ont proposé à ma maîtresse pour 50 € de plus chacune de jouir sur ma gueule. Elle leur a dit non qu’elle préférait qu’elles jouissent chacune sur ses seins, car j’adorerai les téter quand ils étaient plein de foutre. Elles se sont exécutées, elles étaient debout face à ma maîtresses qui les suçaient. A tour de rôle elles ont sorti leurs queues de la bouche de ma maîtresse, enlevaient leurs capotes et ont joui de belle dose de sperme sur ses seins. Ma maîtresse est venue vers moi et elle m’a fait longuement lécher ses seins pleins de foutre. Pendant ce temps-là, les deux trans sont allées prendre une douche. Quand elles sont sorties de la salle de bain j’étais encore en train de téter les seins de ma maîtresse qui avait sa main dans ma couche et essayer de me branler dans ma cage. Elle a réussi à me faire jouir comme cela. J’ai bien sûr du nettoyer sa main. Entre temps les trans étaient sortie de la chambre par un bye bye. Voilà notre première soirée à Amsterdam.

Le 24/06/14 à 07h00

Voici notre deuxième journée à Amsterdam

Nous avons passé une bonne nuit.

Le matin ma maîtresse était très satisfaite de sa soirée d’anniversaire.

Je veux que celle de ce soir soit aussi bien.

Nous avons passé la journée à visiter quelques musées.

A 19 heures nous sommes allées dans un pub pour boire une bière. J’avais donc échappé à la vieille prostitué qui avait demandé à ma maîtresse de repasser dans l’après-midi.

Il y avait pas mal de monde nous avons mis un peu de temps pour trouver une table.

Ma maîtresse m’a dit d’aller lui chercher une bière. Vu le monde j’ai dû mettre un bon quart d’heure avant de revenir à la table avec les bières.

Quand je reviens un mec discute avec ma maîtresse. Il me voit me diriger vers la table, il veut s’en aller quand je pose les bières sur la table.

Ma maitresse lui dit de rester qu’ils peuvent discuter et de ne pas s’occuper de moi.

Il n’a pas l’air très alaise. Elle le tranquillise en lui disant que cela ne me gêne pas, que je suis habitué à ce que de beaux mecs viennent l’aborder.

Il s’assoit à nouveau à coté de ma maîtresse et elle lui donne la bière que j’avais rapportée pour moi.

Va-t’en chercher une autre et prend ton temps.

Quand je reviens il a presque son bras autour d’elle. Instinctivement il le retire quand il me voit.

Ma maîtresse lui dit alors de ne pas du tout faire attention à moi. Qu’elle me fait cocu régulièrement, que j’aime la voir faire l’amour avec d’autre mec. Que je suis un cukcold. Toutes ces discutions sont en anglais bien sûr.

Il me regarde,

Dit non que lui n’est pas intéressé.

Elle lui dit que je ne fais que regarder, et que même je peux ne pas être là.

Toujours non

Elle lui dit que c’est dommage car elle aurait bien aimé passer la soirée et la nuit dans ces bras, qu’elle le trouvait très mignon, et qu’elle était déjà très excité à l’idée de s’offrir à lui.

Il a l’air un peu moins sur de vouloir partir.

Je peux te montrer ce que tu rates en ne restant pas.

Elle se lève, le prend par la main, ils traversent la foule et ils descendent au wc.

Comme convenu je les suis de loin. De l’angle de la porte des toilettes hommes je la vois ce coller à lui.

Elle l’embrasse en se lovant contre lui. Sa main se pose sur sa braguette, elle sort sa queue le branle, en se décollant de lui j’aperçois sa bite qui a l’air de belle taille, vu de loin.

Elle lui chuchote à l’oreille et lui dit que le reste il l’aura dans notre chambre d’hôtel, s’il est ok. (Ca elle le me l’a dit quand elle est revenue à la table)

Je le vois remettre sa queue dans son pantalon et je remonte à la table.

Ils reviennent, il la tient par la taille. Ils s’assoient à la table, il a pris de l’assurance.

Va boire ta bière au bar.

Je me lève et me dirige au bar avec ma bière. Je me trouve une place ou je peux avoir une vue sur ma maîtresse. Maintenant il ne se gêne plus il l’embrasse à pleine bouche.

Ils se lèvent et sortent du pub. Je les suis.

Dehors ma maîtresse me dit qu’ils vont à l’hôtel.

Dans l’ascenseur il lui caresse tellement son sexe, que son legging dessine parfaitement sa chatte. Il lui rentre bien dans la fente, il lui moule son corps plus qu’une deuxième peau.

Dans la chambre ils se jettent l’un sur l’autre, moi je dois aller dans la salle de bain et ne plus en bouger. J’ai un peu de chance car grâce au miroir qui est sur le côté du lit je peux voir une partie de ce qu’ils font.

Ma maîtresse est déjà à genoux avec sa queue dans sa bouche. Ensuite de ce que j’ai pu voir c’est que lui allongé sur le lit se faisait bouffer les couilles et le cul, qu’il l’a baisé contre le mur, à quatre pattes sur le lit. J’ai entendu ma maîtresse crier plusieurs fois de plaisir.

Met toi à poils et vient ici le cocu. Je me déshabille et je me retrouve nu juste avec ma cage de chasteté.

Je sors de la salle de bain et je vais vers le lit. Ma maîtresse est en train de le branler, il a effectivement une belle queue.  

Il jette sur moi deux capotes.

Régale-toi devant nous.

Je prends la première et la vide dans ma bouche, son sperme est très salé. Je fais pareil avec la deuxième.

Pendant ce temps elle le suce pour le faire rebander. Une fois qu’il est à nouveau en forme, je dois repartir dans la salle de bain.

Ils ont refait l’amour plusieurs fois.

Quand ils sont venus prendre une douche, ma maîtresse m’a dit d’aller dans la baignoire, il s’est approché et il a pris sa queue en main et il m’a pissé dessus.

Il a jeté par terre trois autres capotes usagées, je sors de la baignoire mouillée de pisse et je vais lécher mes capotes pendant qu’ils se douchent devant moi en se branlant l’un et l’autre.

Moi j’ai honte car en les voyants alors que je lèche ces capotes pleines de spermes je bande dans ma cage.

Ils sortent de la salle de bain, quand ma maîtresse m’appelle, je les rejoins.

Nous allons dîner, toi tu vas rejoindre ta copine d’hier soir. Je te retrouverai là-bas. Moi qui croyais avoir échappé à cette vieille pute toute flétrie.

Ils sortent de la chambre d’hôtel. Je prends une douche et je pars dans Red Line, je passe devant la vitrine ou se trouve cette vieille prostitué, le rideau est fermé. J’attends dans la ruelle. Le rideau s’ouvre au bout de dix minutes, un homme assez gros sort du couloir. Je vais taper à la porte, elle ouvre et souris en me voyant. Elle me fait entrer, me demande de me mettre nu. Pendant ce temps elle passe un coup de téléphone tout en tirant le rideau. Je ne comprends pas ce qu’elle dit car elle parle dans sa langue.

Elle s’allonge sur le lit, écarte les jambes.

Come on baby, je m’approche, je me mets à genoux et commence à lécher cette chatte, elle est toujours aussi gluante et bien ouverte. Elle m’attrape par la tête et m’oblige à la lécher. Je m’active directement sur son clito, je me dit que plus vite elle jouira plus vite je partirai.

Elle jouit assez vite, mais je dois lécher tout son jus qui sort de cette chatte.

On frappe à la porte, elle dit,

Entrer

J’ai la tête dans sa chatte et ne voit pas qui entre dans la chambre, j’espère que c’est ma maîtresse, mais non car les personnes parlent en Néerlandais.

Elle me pousse pour se lever, et je peux enfin voir qui est entré dans la pièce. Je vois deux femmes, l’une encore plus âgée que la prostitué et l’autre obèse mais un peu moins vieille.

Elle me dit voici mes deux amies avec qui je partage ce local, je leur ai parlé de toi hier soir et comme nous n’avons pas souvent la chance de jouir tu vas t’occuper de nous trois jusqu’à ce que ta maitresse vienne te chercher.

Combien d’homme révérait de faire l’amour avec trois fille me dit ’elle.

Je lui réponds que je suis en cage, elle sourit et me montre la clé de ma cage, ma maîtresse est passé avant moi et lui donné la clé.

Elle défait ma cage et sort ma bite. Elle me branle énergiquement et je bande.

La honte je suis avec trois filles qui sont tout sauf bandante et moi je bande devant elle.

La plus âgée se met sur le lit à quatre pattes, levé sa minijupe ce qui est ridicule sur elle. Et je dois aller lui bouffer le cul et la chatte. Je m’efforce de faire le mieux possible, je me dis que plus elles jouiront vite plus je pourrais partir, mais erreur j’ai dû les lécher plusieurs fois chacune.

La plus obèse m’a ensuite pris dans ses bras, j’ai tété ses énormes seins, Elle m’a câliner comme un bébé se fut un vrai moment de bonheur, d’un seul coup je venait à ne plus regretter de mettre soumis à ces trois femmes.

Puis elle s’est mise à me branler pendant que je la tète, une autre je ne sais laquelle m’a léché les couilles et le cul, j’ai joui en même pas une minute sur un des deux seins que je tétais. Elle m’a bien sûr fait lécher mon sperme. Mais je dois reconnaître que j’ai aimé ce moment où je me suis fait dorloter comme un bébé même si cela n’a pas durer très longtemps. Elles m’ont laissé me rhabiller, puis elles sont sortis fumer une cigarettes, elles sont revenues accompagner de ma maîtresse. Et la pour la première fois depuis que je suis arrivé, j’ai pu voir l’heure, et je me suis rendu compte que j’ai passé deux heures et demi avec ces trois femmes.

Ma maîtresse les a remerciés de m’avoir vidangé et demandé si je leur devais quelques choses. Elles ont dit non mais que la prochaine fois que nous venons à Amsterdam de leur rendre une petite visite. Elles ont ri toutes les quatre.

Puis nous sommes rentrés à l’hôtel. Elle m’a avoué que John, je ne connaissais même pas son nom jusqu’à maintenant, John l’avait baisé dans un coin de rue en sortant du resto. Il lui avait baissé son legging retourné contre le mur et qu’il l’avait prise sauvagement par derrière. Elle m’avouait qu’ils s’étaient fait mater par une bande de jeune. Qu’elle avait adoré cette sensation.

Nous sommes partie le lendemain matin et nous sommes rentrés chez nous. En attendant de nouvelles aventure de soumission pour moi.

12345...8

Find Sexy Women For First Date |
soumisfetichiste |
Sexe amateur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Find Dating Partner Online
| lavieparisiennedechristelle
| localsingles